La concertation avec le secteur des arts de la scène a permis de constater que celui-ci est particulièrement exposé à des annulations de représentations dues à des contaminations ou suspicions de contamination parmi les membres des équipes artistiques et techniques, indique un communiqué.

Le mécanisme adopté permettra de garantir les productions contre les risques d'annulations de représentations par une prise en charge partielle par la Fédération Wallonie-Bruxelles du contrat de vente au bénéfice du producteur. Cette prise en charge sera calculée en fonction du poids des recettes propres de l'opérateur dans son budget global. Si le producteur organise lui-même sa diffusion dans son lieu, celui-ci pourra également faire appel au mécanisme. L'indemnisation sera calculée sur la base des contrats de travail des équipes artistiques et techniques.

Ce mécanisme est apparenté au fonds de garantie mis en place pour les tournages de cinéma. L'intervention se fera si toutes les mesures de précaution sanitaire contenues dans les protocoles ont été respectées par les opérateurs. Il ne s'agit pas de compenser les pertes de recettes de billetterie ni de compenser des annulations liées à des décisions d'autres autorités. Ces deux situations font l'objet d'autres dispositifs de soutien.

"Le secteur des arts de la scène est un des secteurs les plus fortement impactés par la crise et sa relance doit être accompagnée, indique le Ministre-Président Pierre-Yves Jeholet. Aujourd'hui, comme nous l'avions fait avec la reprise des tournages pour le cinéma francophone, le Gouvernement met en place un système visant à garantir les productions contre les risques d'annulations de représentations en cas de contamination liée au COVID-19. Cette mesure devrait permettre de soutenir la relance d'un secteur important de notre économie."

"La Fédération Wallonie-Bruxelles se place, une fois encore, aux côtés des artistes pour couvrir financièrement les risques d'annulation de spectacles, explique quant à lui le Ministre du Budget Frédéric Daerden. Nous prenons nos responsabilités pour couvrir l'ensemble de la chaîne de production des arts de la scène au travers d'un mécanisme de garantie innovant qui a déjà fait ses preuves pour le secteur du cinéma."

"Depuis le début de cette crise catastrophique pour l'ensemble du monde culturel, nous sommes aux côtés de ces actrices et acteurs pour trouver ensemble les meilleurs moyens de les accompagner et de leur donner des perspectives, conclut la ministre de la Culture Bénédicte Linard. Ce mécanisme de garantie s'ajoute à toutes les mesures d'urgences prises par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour soutenir le secteur culturel depuis le confinement, notamment l'indemnisation des pertes de recettes de billetterie."

La concertation avec le secteur des arts de la scène a permis de constater que celui-ci est particulièrement exposé à des annulations de représentations dues à des contaminations ou suspicions de contamination parmi les membres des équipes artistiques et techniques, indique un communiqué. Le mécanisme adopté permettra de garantir les productions contre les risques d'annulations de représentations par une prise en charge partielle par la Fédération Wallonie-Bruxelles du contrat de vente au bénéfice du producteur. Cette prise en charge sera calculée en fonction du poids des recettes propres de l'opérateur dans son budget global. Si le producteur organise lui-même sa diffusion dans son lieu, celui-ci pourra également faire appel au mécanisme. L'indemnisation sera calculée sur la base des contrats de travail des équipes artistiques et techniques. Ce mécanisme est apparenté au fonds de garantie mis en place pour les tournages de cinéma. L'intervention se fera si toutes les mesures de précaution sanitaire contenues dans les protocoles ont été respectées par les opérateurs. Il ne s'agit pas de compenser les pertes de recettes de billetterie ni de compenser des annulations liées à des décisions d'autres autorités. Ces deux situations font l'objet d'autres dispositifs de soutien."Le secteur des arts de la scène est un des secteurs les plus fortement impactés par la crise et sa relance doit être accompagnée, indique le Ministre-Président Pierre-Yves Jeholet. Aujourd'hui, comme nous l'avions fait avec la reprise des tournages pour le cinéma francophone, le Gouvernement met en place un système visant à garantir les productions contre les risques d'annulations de représentations en cas de contamination liée au COVID-19. Cette mesure devrait permettre de soutenir la relance d'un secteur important de notre économie.""La Fédération Wallonie-Bruxelles se place, une fois encore, aux côtés des artistes pour couvrir financièrement les risques d'annulation de spectacles, explique quant à lui le Ministre du Budget Frédéric Daerden. Nous prenons nos responsabilités pour couvrir l'ensemble de la chaîne de production des arts de la scène au travers d'un mécanisme de garantie innovant qui a déjà fait ses preuves pour le secteur du cinéma." "Depuis le début de cette crise catastrophique pour l'ensemble du monde culturel, nous sommes aux côtés de ces actrices et acteurs pour trouver ensemble les meilleurs moyens de les accompagner et de leur donner des perspectives, conclut la ministre de la Culture Bénédicte Linard. Ce mécanisme de garantie s'ajoute à toutes les mesures d'urgences prises par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour soutenir le secteur culturel depuis le confinement, notamment l'indemnisation des pertes de recettes de billetterie."