En 1993, le Velvet Underground répète à New York avant sa tournée de reformation. Seul photographe sur les lieux, le Français Renaud Monfourny fait aujourd'hui de cette expédition un livre et une expo (à Liège): Velvet Underground MCMXCIII NY Rehearsals. Il raconte. "Mon truc, ma passion, ça a toujours été la photo mais, à l'origine, Les Inrockuptibles étaient un fanzine. Alors j'écrivais les textes qui allaient avec les images. En 1990, quand nous étions encor...

En 1993, le Velvet Underground répète à New York avant sa tournée de reformation. Seul photographe sur les lieux, le Français Renaud Monfourny fait aujourd'hui de cette expédition un livre et une expo (à Liège): Velvet Underground MCMXCIII NY Rehearsals. Il raconte. "Mon truc, ma passion, ça a toujours été la photo mais, à l'origine, Les Inrockuptibles étaient un fanzine. Alors j'écrivais les textes qui allaient avec les images. En 1990, quand nous étions encore jeunes et frissonnants, nous avions vu un embryon de reformation du Velvet à la Fondation Cartier. Cale et Reed étaient venus jouer leur hommage à Warhol et ils avaient embarqué Sterling Morrison et Moe Tucker avec eux. J'imagine que ça leur avait remis le pied à l'étrier. Nous avons été, avec CNN et MTV, le seul média invité à ces répétitions new-yorkaises. Il y avait cette espèce de petit contexte historique. Une chance incroyable qui ne serait certainement plus offerte aujourd'hui. D'abord, parce que l'industrie du disque s'est effondrée. On ne baigne plus dans la même économie que lors des années 90. Ce miniphénomène temporel pendant lequel tout le monde achetait des CD. Puis, c'est vrai, parce que sont apparus les réseaux sociaux. L'ambiance de ces répétitions était assez électrique. Lou Reed n'était pas quelqu'un de facile et John Cale était lui aussi cyclothymique. Pas toujours des plus sympas. J'ai passé au final une journée et demie avec eux. La magie était là. Comme j'ai pu l'entendre plus tard lors de la tournée immortalisée à l'Olympia. Peut-être parce que, comme l'expliquait Sterling Morrison, ils avaient toujours tenu à jouer sur disque des choses qu'ils pourraient interpréter sur scène. Moe Tucker, aujourd'hui devenue infréquentable de par ses positions politiques, était de loin la plus abordable. Le livre de photos contient la reproduction exacte de l'article publié à l'époque dans Les Inrocks. Je n'en ai pas changé une virgule. L'expo de Liège sera un retour sur les lieux du crime. J'y ai atterri par le plus grand des hasards en 1979 dans la pire école de Belgique. On y apprenait la photo et le cinéma aussi bien que la plomberie et le chauffage..."