Critique théâtre: Là-haut sur la montagne

20/09/18 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

À travers la plume de Régis Duqué, le témoignage de l'alpiniste Dominique De Staercke est devenu un monologue théâtral, Les Voies sauvages, porté sur scène avec générosité et justesse par le comédien Cédric Juliens.

Il va de soi qu'un tel spectacle devrait plaire à tous les amateurs de montagne, à ceux qui pratiquent la haute montagne en particulier. Car dans la bouche, les yeux et les mains de Cédric Juliens prennent vie des souvenirs reconnaissables: le sentiment de petitesse face à l'imposante nature, la joie du sommet atteint, l'ambiance fraternelle des ref...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires