Critique théâtre: Brel, encore et toujours

15/10/18 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Le rappeur Mochélan donne sa voix aux textes de Brel, disparu il y a 40 ans, dans ce qui n'est pas un tour de chant. Un Grand Feu généreux.

L'institution fête son anniversaire, depuis plusieurs mois déjà. Le Théâtre de l'Ancre, à Charleroi, est devenu royal. Cinquante années de création qu'est venue souligner un numéro spécial d'Alternatives Théâtrales, comprenant notamment une série de portraits d'artistes liés au lieu. Parmi eux figure Mochélan. Mais si le rappeur aux racines carolos, révélé à l'époque par son ode au Pays noir Notre ville, est sur scène ce soir, c'est pour cél...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires