Ancien chercheur au FNRS, Serge Louis a en toute logique le besoin de comprendre chevillé au corps. Qu'il écrive un ouvrage sur la musique électronique ou le rap bruxellois, c'est plus fort que lui, il démonte tout afin que rien ne lui échappe. Pareil pour l'art urbain. Un beau jour -ou était-ce une nuit?-, son regard est attiré par une oeuvre réalisée au pochoir, sous-catégorie du street-art. Muet, ce ...