Critique | Musique

Cave – Threace

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

ROCK | Animal, abstrait et alien. C’est, en trois mots bien sentis, comment Cave, quartet de Columbia, Missouri, désormais installé à Chicago, résume son nouvel album.

Cave - Threace

Instrumental mais jamais ô grand jamais ennuyeux, Threace, troisième Cave du nom, baigne dans le kraut de Can et Neu, les longues plages répétitives et rampantes étirées à l’envi. Mais il y a chez lui, dans ces cinq titres qui rassemblés avoisinent les trois quarts d’heure, un hypnotisme groovy, des explosions rock, des touches jazzy et d’incontestables influences africaines pour dessiner les frontières bien floues d’un univers singulier que Rob Frye agrémente de son saxophone, sa flûte et ses congas. « This isn’t the Rolling Stones », annoncent les Américains. Wild Horses…

  • CAVE, THREACE, DISTRIBUÉ PAR DRAG CITY/V2.
L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Partner Content