Andrée Putman: la grande dame du design

© COURTESY OF MARCUS LEATHERDALE

Disparue en janvier 2013 à l’âge de 87 ans, Andrée Putman reste encore aujourd’hui l’une des signatures les plus célèbres du design français. Être humain étrange et élégant, personnage fantasque, femme imposante à tous égards, Putman a régné sur les années 80, la décennie des architectes stars. Éprise de liberté et de modernité, la designeuse et architecte d’intérieur a très tôt voulu changer les règles du jeu et créer de belles choses accessibles à tous. Décoratrice de nombreux hôtels, du supersonique Concorde, de bureaux ministériels et de boutiques, Putman a aussi dessiné des objets du quotidien et révolutionné les codes de la grande distribution chez Prisunic. Son slogan? Le beau au prix du laid… Rythmé par des propos de sa fille Olivia, du designer Vincent Darré, d’une historienne du design, de Philippe Starck et de Jean-Charles de Castelbajac, le documentaire de Saléha Gherdane dépeint un personnage haut en couleur qui affectionnait le noir et blanc et a fait de la simplicité un luxe. Une extravagante qui a transformé le plus grand château d’eau d’Europe en Palace, a commandé le premier jardin vertical au monde (un mur végétal de 30 mètres de haut) à Patrick Blanc pour l’hôtel Pershing Hall, et a inventé une baignoire aux pieds boules pour le Pillow Book de Peter Greenaway. Portrait d’une femme à la voix rocailleuse et abyssale qui aimait épurer les intérieurs bourgeois et passer ses nuits au Palace.

Documentaire de Saléha Gherdane.

7

Partner Content