À la télé ce soir : Un monde nouveau, de Cyril Dion

© T. Robert/Galaxie Press
Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

L’idée qu’une bonne partie de la planète risque d’être inhabitable d’ici la fin du siècle lui donne envie d’hurler. Livres, films, convention citoyenne… Cyril Dion a même été jusqu’à attaquer l’État en justice. Moins procédurier cette fois, le réalisateur et militant écologiste est parti à la rencontre de femmes et d’hommes qui résistent, engagent des rapports de force, se préparent au choc inévitable, mais surtout esquissent les contours d’un monde nouveau. Un monde capable de régénérer nos forêts, nos océans, nos économies et nos démocraties.

Pendant des années, on a culpabilisé les gens en les persuadant qu’ils pourraient sauver la planète à force de petits gestes, nous dit Dion. Mais le problème est avant tout structurel, économique, politique.” “Deux degrés de réchauffement, ça veut dire 150 millions de morts en plus liés à la pollution de l’air, des ouragans qui frapperont chaque année au lieu de tous les cinq ans, explique le journaliste David Wallace-Wells, auteur de l’essai La Terre inhabitable. On parle de villes en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient tellement chaudes que personne ne pourra sortir sans risquer un coup de chaleur.

Dion parcourt une quinzaine de pays. Il parle avec Christophe Casseau (l’un des principaux auteurs du 6e rapport du GIEC), l’écologiste américain Paul Hawken et un ancien président uruguayen (José Mujica) qui roulait en Coccinelle et vivait dans une ferme. Il rencontre des militants qui ont sauvé un bout de forêt près de Cologne, des activistes qui tentent de protéger les tortues marines du braconnage à Mayotte, ou encore des Indiens qui luttent contre un projet d’oléoduc. Il part aussi discuter avec des preppers comme, ancien conseiller d’Obama qui dirige un forum de survivalistes. Le patron de LinkedIn estime que 50% des cadres supérieurs de la Silicon Valley auraient un plan pour se mettre à l’abri.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Certains jugeront encore ces propos alarmistes. Mais il est incontestable qu’on vit un tournant dans l’Histoire de l’humanité. Depuis 50 ans, 68% des populations d’animaux vertébrés ont été éradiquées de la surface de la Terre. Comment en est-on arrivé là? L’effondrement est-il vraiment inéluctable? Comment se préparer aux catastrophes et réinventer nos sociétés? Après avoir reçu le César du meilleur documentaire pour Demain en 2016, Dion se fend d’une série de trois docus pour répondre à ces questions et bien d’autres encore. Dont celle-ci, fondamentale et d’actualité: jusqu’où peut et doit-on aller pour changer les mentalités? Un monde nouveau s’inscrit dans une programmation spéciale d’Arte autour de la COP27.

Série documentaire de Cyril Dion. À voir ce mardi soir à 20h55 sur Arte.

7

Partner Content