Critique

[à la télé ce soir] Le nucléaire: une solution pour la planète?

© SEPPIA
Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Avec le réchauffement et le dérèglement climatiques, la hausse vertigineuse des prix du pétrole et du gaz, puis aussi la menace poutinienne, on aura rarement autant parlé d’énergie nucléaire qu’aujourd’hui.

Si de nombreux pays ont décidé de sortir de l’atomique, la France projette d’encore y investir. Une heure et demie durant, le documentaire de Ghislaine Buffard se demande si c’est bien raisonnable. « C’est un moyen de produire massivement de l’énergie sans carbone. Quand on est un écologiste sincère, on doit être pro nucléaire« , prônent les convaincus. Sauf que le nucléaire, ça reste des rejets radioactifs dans l’environnement. Des démantèlements compliqués et coûteux. Des déchets dangereux pendant des centaines de milliers d’années. Puis aussi des risques de catastrophe comme à Fukushima et Tchernobyl. Programme fouillé et éloquent alimenté par des scientifiques, des militants et des représentants de l’industrie, Une solution pour la planète? évoque la prolongation des vieux réacteurs, le traitement des déchets contaminés et les stockages profonds qui mènent au fiasco. Il questionne une époque où la rentabilité économique s’impose devant la protection de la santé publique et de l’environnement. Arte diffusera dans la foulée un docu de 2018 remonté et mis à jour sur le retour des armes nucléaires. Puis un autre de 2017 s’interrogeant sur le programme atomique nord-coréen. Peut-être pas la thématique la plus rassurante du moment, mais un sujet brûlant d’actualité.

Documentaire de Ghislaine Buffard. ***(*)

Mardi 29/03, 20h50, Arte.

Partner Content