Twitter au service de la télé

02/11/12 à 17:22 - Mise à jour à 17:22

Depuis quelques mois, Twitter est devenu l'outil incontournable de tout programme télé. Tour d'horizon du phénomène qui prend une ampleur de plus en plus considérable.

Twitter au service de la télé

© Gilles Dejonckheere

A moins d'avoir éteint sa télé ces derniers mois, impossible de ne pas avoir remarqué l'omniprésence de Twitter à la télévision. Ainsi, le désolant Danse avec les Stars (périmées) diffusé sur TF1 a battu des records ce samedi: près de 80 000 tweets ont été envoyés sur toute la durée du programme.

Mais Twitter est aussi mis à contribution pour les émissions de débats : de Des paroles et des actes de France 2 à Mise au Point, en passant par On n'est pas couché, tous utilisent le site de micro-blogging.

En Belgique, cela a débuté avec The Voice: chaque mardi soir, la twittosphère belge s'émerveillait de voir passer l'un ou l'autre tweet à l'antenne. Pour François Jadoulle et Charly Dutat, coordinateurs des réseaux sociaux à la RTBF, Twitter était un excellent outil de promotion du télécrochet: "Afficher les tweets permettait de montrer que cette discussion avait lieu sur Twitter [...] . Le but est évidemment que la discussion encourage d'autres personnes sur Twitter à s'intéresser à l'émission [...]."

Depuis, les autres programmes s'y sont mis. Depuis septembre, Mise au point, l'émission de débat dominical de la RTBF a également intégré le site de micro-blogging dans son émission. Ici, les tweets relaient plus les attentes du téléspectateur. "Twitter apporte un éclairage très instantané sur l'émission. Il indique souvent comment un débat a été perçu par une partie des téléspectateurs", explique Kevin Dero, le journaliste chargé du flux Twitter de l'émission.

Charly Dutat et François Jadoulle le conçoivent: "Les réseaux sociaux font maintenant partie de l'ADN de la télé, leur intégration est réfléchie en même temps que la conception des programmes. La communication ne se fait plus à sens unique [...] mais bien dans les deux sens, avec l'audience et les fans des émissions."

Mais parfois, Twitter est utilisé à outrance. C'est le cas notamment dans On n'est pas couché, où Laurent Ruquier parle du réseau social pour n'importe quel prétexte, parce que c'est "tendance"

En télévision, 2012 aura donc été l'année Twitter. Le réseau social est bien parti pour rester sur notre petite lucarne. A moins que le public se lasse, et/ou que les producteurs en abusent.

Gilles Dejonckheere (stg.)

En savoir plus sur:

Nos partenaires