Tout ça nous a rendu Strip-Tease

10/10/11 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

25 ans déjà que l'écurie de Jean Libon et Marco Lamensch nous déshabille à coup de savoureux documentaires naturalistes. Ca valait le coup de lui faire la fête.

Tout ça nous a rendu Strip-Tease

© RTBF

Bidochons magnifiques, noblions poudrés, vieux beaux et belles sur le retour, grandes gueules cabossées... ils étaient tous là, ce dimanche au Botanique, pour célébrer les 25 ans de Strip-Tease / Tout ça (ne nous rendra pas le Congo) et le départ à la retraite de Jean Libon, l'un des pères fondateurs de ces émissions cultes de la RTBF. Présents sur écran, à tout le moins. Et dans la salle, pour quelques-uns d'entre eux. Comme Arnaud "30 ans, beau, riche, intelligent" désormais heureux possesseur d'une femme, de deux enfants et d'un job dans les ressources humaines -alors que dans le sujet qui lui a été consacré il y a 5 ans par Safia Kessas (désormais responsable de l'émission), il "ramait" quelque peu sur ces plans. Comme Ghislain, tenancier du bordel de grand-route l'Andromeda du côté de Saint-Trond. En grande conversation tantôt avec la juge d'instruction Anne Gruwez (héroïne de La juge, le flic et l'assassin) tantôt avec Jacques Duvall, assis sur un coin de table.

Vinciane aussi avait répondu présente -même si à refaire elle n'accepterait plus qu'on la filme dans son quotidien: "J'ai eu du mal à revoir le film, je m'y suis peut-être un peu trop retrouvée. En fait je regrette de m'être montrée dans des moments aussi tristes... Mais au moins, je n'ai vraiment pas joué la comédie." Vinciane, c'était cette dynamique chef d'entreprise (rallyes en Porsche à l'appui) frappée de plein fouet par la crise et contrainte de tourner le dos à certaines de ses boutiques. "J'ai demandé à l'équipe de Tout ça qu'on respecte ma fille, qui ne souhaitait pas trop apparaître à l'écran, et d'être discrète quant à la procédure judiciaire en cours. Alors ça a été du donnant-donnant entre eux et moi, et on a noué des contacts qui ne se sont pas limités au tournage. J'ai vraiment réussi à oublier la présence des caméras." Aujourd'hui encore, on la reconnaît dans la rue. "Mais c'est toujours sympathique", assure celle qui n'avait jamais visionné le moindre épisode de Tout ça avant d'en devenir l'objet. Et qui raconte qu'avoir participé à ce projet lui a "permis de faire le tri entre ses vrais et ses faux amis, certains ayant pris leurs distances avec moi, peut-être par jalousie, parce que j'avais osé le faire." Désormais, Vinciane a décidé de privilégier sa qualité de vie, "je n'ai plus rien à prouver à qui que ce soit", et se répète que dans la vie "rien n'est acquis".

Les petites et grandes misères humaines sont en tout cas le matériau de base des artisans de Strip-Tease / Tout ça, qui, en les enfilant comme des perles, les subliment. Et donnent naissance à des séquences d'une saveur incomparable, qui gardent leur goût même après avoir été mâchouillées 100 fois. Dans la salle de ciné du Bota, on a ainsi réentendu: "Les nouveaux riches, c'est ce qu'il y a de plus horrible", "A ton âge, les petits oiseaux ne s'envolent plus", "Il m'a mise dans une certaine transe artistique, n'ayons pas peur des mots"... Vivement les 30 ans.

Myriam Leroy

Nos partenaires