The Dark Knight: Le Chevalier Noir

04/11/11 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Dans un Gotham City dévasté, un Joker douloureux et cruel incarné par feu Heath Ledger opère ses ravages dans un délire de moins en moins contrôlé, pour un film âpre et violent, où Batman lui-même, marque d'un pessimisme absolu, devient à la fin un paria endossant (à tort et volontairement) la responsabilité du chaos...

The Dark Knight: Le Chevalier Noir

© PG

La mort prématurée et tragique de Heath Ledger a fait peser sur ce (très bon) film une charge émotionnelle supplémentaire. La prestation inspirée, habitée, douloureuse, déchirante, du jeune acteur australien dans le rôle du Joker transforme le personnage en concentré de douleur et de cruauté, loin des flamboyances ludiques de Jack Nicholson dans le Batman de Tim Burton. Derrière la caméra, Christopher Nolan avait de toute manière déjà l'intention de poursuivre la saga du super-héros sur un mode très, très noir. Dans un Gotham City dévasté, le Joker de Ledger opère ses ravages dans un délire de moins en moins contrôlé, pour un film âpre et violent, où Batman lui-même, marque d'un pessimisme absolu, devient à la fin un paria endossant (à tort et volontairement) la responsabilité du chaos... La direction empruntée par Nolan dans Batman Begins, en 2005, est ici poussée à son extrême, posant la question de ce qui pourra bien suivre. Réponse l'année prochaine, avec la sortie de The Dark Knight Rises, où le réalisateur britannique et son interprète fétiche Christian Bale continueront la série adaptée d'un super-héros de bande dessinée la plus sombre de l'histoire du cinéma.

Louis Danvers

THE DARK KNIGHT: LE CHEVALIER NOIR, FILM FANTASTIQUE DE CHRISTOPHER NOLAN. AVEC CHRISTIAN BALE, HEATH LEDGER, AARON ECKHHART. 2008. ***

Ce dimanche 6 novembre à 20h50 sur TF1.

En savoir plus sur:

Nos partenaires