Télé: et à la fin, c'est la culture qui trinque

10/06/13 à 11:49 - Mise à jour à 11:52

Des mots de minuit, Taratata... La télévision élague au secteur culture. Décryptage.

"La finance est mon ennemie! Faute de moyens, Des mots de minuit ne sera plus à l'antenne en septembre", confirmait sur antenne le présentateur du magazine culturel de France 2... C'est la crise. Et la cure d'austérité de France Télévisions n'a manifestement pas fini de casser l'ambiance. La sècheresse financière du groupe, liée aux coupes budgétaires entreprises par le gouvernement hexagonal, vient d'avoir raison de plusieurs émissions au contenu musico-culturel. On ne pleurera pas vraiment Chabada, sur France 3, pour être honnêtes. Et c'est plus par nostalgie que l'on regrettera Taratata. Au moins l'émission culte (ou anciennement culte) de l'ami Nagui suscite-t-elle une véritable vague de soutien sur les réseaux sociaux. A ce jour, 140.000 partisans ont signé une pétition pour maintenir le programme musical...

Des mots de minuit, le magazine exigeant, haut de gamme et ouvert à l'art sous toutes ses formes présenté par Philippe Lefait (photo), semble quant à lui voué à disparaître plus discrètement. La grande faucheuse budgétaire vient de trucider l'émission, présente sur les antennes depuis 1992 (Le Cercle de minuit, Le Cercle et enfin Des mots de minuit, à partir de 1999) et emmenée depuis treize ans par Lefait. Lequel s'explique, dans les colonnes du Monde: "Le programme coûte cher par rapport à son audience (64000 euros pour 150 000 spectateurs) (...) Selon France 2, avoir trois émissions culturelles, quelle que soit la forme qu'elles prennent, est sans doute, dans l'esprit d'une chaîne généraliste, un magazine culturel de trop." Encore un beau coup de pelle dans la tronche du service public qui, à ce rythme, devrait continuer à muscler son ratio coût-audiences en bombardant ses antennes de programmes aussi insipides que fédérateurs. Voire de séries à bas prix. Le bonheur dans la culture, ce n'est pas pour tout de suite...

Nos partenaires