Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street

23/11/10 à 08:12 - Mise à jour à 08:12

Dans l'atmosphère lugubre qu'il affectionne tant, Tim Burton réussit à convaincre avec ce cocktail de comédie musicale et de film d'épouvante porté par son éternel complice, Johnny Depp.

Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street

© RTBF

Tim Burton réussit à nous surprendre une fois de plus, en nous proposant cette fois un cocktail étonnant et détonant de comédie musicale et de film d'épouvante. Il retrouve pour la sixième fois son acteur fétiche Johnny Depp (Edward aux mains d'argent, Ed Wood...) pour une adaptation bien sanglante du "musical" de Stephen Sondheim, qui remporta un immense succès sur les scènes où il fut joué.

C'est l'histoire éminemment macabre et cruelle d'un barbier exilé suite à une mauvaise décision de justice, et qui revient à Londres pour se venger du méchant juge qui lui a pris sa femme et son enfant. Une fois son salon rouvert, ce sont des gorges en grand nombre qu'ouvrira notre homme d'un rasoir efficace. Un dispositif ingénieux permettant d'expédier les cadavres directement du fauteuil à la cave. Et la chair des clients trucidés servant ensuite de matière première à la voisine Madame Lovett pour confectionner ses tourtes à la viande très appréciées...

Le cannibalisme s'additionne ainsi au meurtre, dans un film à ne pas mettre devant des yeux trop jeunes, et où Tim Burton se montre prodigue en visions horrifiques. Le cinéaste se montre un peu moins à l'aise dans les scènes romantiques (d'un romantisme noir) que Sondheim a placées en contrepoint. De quoi empêcher le flamboyant Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street d'appartenir aux plus grandes réussites de Tim l'étrange.

Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street, 20.00 sur La Deux.
Film d'horreur de Tim Burton, avec Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Alain Rickman. 2008.

Louis Danvers

Nos partenaires