Stéphane Steeman est décédé

23/01/15 à 13:49 - Mise à jour à 16:21

Source: Belga

L'humoriste et tintinophile belge Stéphane Steeman est décédé à l'âge de 82 ans à Fréjus (sud de la France), où il était hospitalisé depuis trois semaines à la suite d'un problème cardiaque.

Stéphane Steeman est décédé

© Belga

Stéphane Steeman se fait connaître du grand public dès les années 60, en tant qu'imitateur, s'attaquant à des personnalités belges: tantôt politiques (Théo Lefèvre), tantôt culturelles (Jacques Brel, dont il était par ailleurs proche). On le retrouvera également sur les ondes de la RTB, aux côtés de Jacques Mercier avec lequel il animait l'émission Dimanche musique.

On le connut actif au cinéma (Que personne ne sorte de Ivan Govar, adapté d'un livre écrit par son père), ou dans la chanson, toujours humoristique, aux côtés de Marion avec laquelle il enregistre notamment une parodie du Paroles, paroles de Dalida sur le quartier des Marolles (Marolles, Marolles).

Dans les années 90, il participe durant 7 ans à l'émission Bon week-end de la RTBF, dans laquelle il tient le rôle de Madame Gertrude aux côtés de Bernard Perpète qui joue son petit-fils, Chris.

On lui doit également de nombreuses apparitions au théâtre (notamment dans la pièce La Vieille folle de notre collaboratrice Nadine Monfils), mais également plusieurs livres, recueils humoristiques ou biographies, sans oublier bon nombre de disques de canulars téléphoniques ou d'histoires drôles.

Proche du roi Albert II et de la reine Paola, Stéphane Steeman était également un tintinophile reconnu, collectionneur passionné de l'oeuvre d'Hergé et référence en la matière: il crée notamment l'association Les Amis de Hergé dont il sera président durant 25 ans. Il céde en outre une partie de sa collection à Fanny Rodwell pour le musée Hergé, ouvert en 2009 à Louvain-la-Neuve.

"Stéphane Steeman avait amené un humour populaire dans les foyers des Belges"

"Je garderai notamment en mémoire ses canulars téléphoniques, les sketches de 'Madame Gertrude' ou encore la célèbre pièce Bossemans et Coppenolle", a déclaré le Premier ministre Charles Michel, à la suite du décès de l'humoriste belge Stéphane Steeman. Ce dernier s'est éteint vendredi matin à l'hôpital de Fréjus, dans le sud de la France, où il était hospitalisé depuis plus d'un moins, a confirmé la direction de l'établissement.

"Stéphane Steeman avait amené un humour populaire dans les foyers des Belges. Il était également connu pour imiter des hommes politiques", souligne M. Michel dans un communiqué. "Nous perdons un grand humoriste, un artiste chaleureux." Le Premier Ministre a exprimé ses sincères condoléances à la famille et aux amis de Stéphane Steeman.

Stéphane Steeman "se dépensait sans compter" pour le public

"Je me souviens d'un homme de music-hall énergique, qui se dépensait sans compter pour le public" et ce métier "qu'il aimait tant", a réagi vendredi David Michels, directeur du Théâtre Royal des Galeries, à l'annonce le même jour du décès de l'humoriste Stéphane Steeman.

"Son épouse m'avait prévenu que son état était inquiétant", ajoute DavidMichels."J'ai eu la chance d'être là à l'époque, dans les années 80, où il jouait dans de nombreuses revues (...) C'était un homme toujours à l'affût du bon mot, avec un grand respect du public." Stéphane Steeman "n'aimait pas l'humour en dessous de la ceinture".

Il faut aussi rappeler "qu'il a été un des premiers en Belgique à imiter des hommes politiques. Ses imitations de Théo Lefèvre et Luc Varenne notamment l'ont rendu célèbre". C'est un artiste "qui a innové en son temps".

Le Théâtre des Galeries avait programmé il y a quelques années "L'assassin habite au 21", une adaptation du récit de Stanislas-André Steeman, le père de l'humoriste. Stéphane Steeman était revenu plusieurs fois au théâtre à l'occasion, "content et fier" de voir jouer la pièce.

En savoir plus sur:

Nos partenaires