SheZow, le super-héros travesti qui fait polémique

24/02/15 à 12:37 - Mise à jour à 16:31

Un garçon de 12 ans qui s'habille en super-héroïne la nuit, c'est le scénario polémique d'un dessin animé américain. SheZow, c'est son nom, n'aura pas mis longtemps à faire des émules en France, après sa récente programmation sur Canal J et Gulli. Genres et sexualité dans les dessins animés pour enfants, quand les parents voient rouge.

SheZow, le super-héros travesti qui fait polémique

La transformation de Guy en SheZow, super-héroïne nocturne. © /

Guy, petit garçon élevé au son des cloches patriarcales veut devenir un super-héros. Mais ce qu'il va vite découvrir, c'est que pour acquérir des super pouvoirs, il doit adopter un attirail rose socialement féminin, qui fait de lui SheZow, super-héroïne. Garçon le jour, habillé en fille la nuit, Guy n'acquiert de pouvoir qu'avec cette tenue de fille. Un point de vue peu habituel et progressiste dans l'univers des histoires pour enfants ou adolescents.

La question transgenre, sous la forme de simples interrogations ou de vives attaques, est vite posée. Mais le créateur Obie Scott Wade précise: "S'il est vrai que le personnage de Guy apprend beaucoup de choses sur lui-même en devenant SheZow, le dessin animé met davantage l'accent sur le sens des responsabilités que sur le genre. (...) SheZow n'est pas transgenre. C'est un garçon, son genre ne change jamais".

Diffusé depuis 2013 aux Etats-Unis, SheZow, le dessin animé d'Obie Scott Wade, est arrivé depuis peu sur les chaînes de télévision pour enfants Canal J et Gulli. Il n'en fallait pas plus pour que les parents, adeptes de la théorie du genre, lancent une pétition. Outre-Altantique aussi, One Million Moms et l'American Family Association se sont soulevés, invoquant "une tentative de la communauté gay, lesbienne et transgenre d'endoctriner [les] enfants afin qu'ils acceptent son style de vie". "D'ici peu de temps, les petits garçons diront "Je veux être une fille, comme ça je pourrai aider les gens et sauver le monde !"

Ce n'est évidemment pas la première polémique concernant des dessins animés pour enfants. Et bien souvent, les parents sont plus affectés par leurs propres théories (souvent fumeuses) que les enfants. Retour sur quelques-unes d'entre elles, apparues récemment.

"Winnie ne porte pas de culotte, car il n'a pas de sexe. Il est hermaphrodite."

Winnie l'ourson.

Winnie l'ourson. © /

Ce sont les propos pour le moins étonnants d'une élue politique polonaise fin 2014. Le fait que l'ours de dessin animé ne porte pas de sous-vêtement serait une preuve suffisante de sa nature hermaphrodite: il n'a pas d'organes génitaux, a constaté cette femme politique très concernée et observatrice. Et elle n'est pas la seule à condamner Winnie, les élus de la ville de Tuszyn, toujours en Pologne ont refusé l'ourson comme mascotte d'un jardin d'enfant. Il aurait une sexualité trop "douteuse" et serait donc inadapté pour les enfants.

Bob l'éponge et la propagande gay

Patrick l'étoile de mer et Bob l'éponge.

Patrick l'étoile de mer et Bob l'éponge. © /

La psychologue lettonne Irina Medveda, estime que Bob l'éponge "est une réelle menace pour les enfants" et cherche "la destruction de la famille". Ces propos accusateurs proviennent d'une étude qu'elle a mené elle-même sur Bob l'éponge et sa supposée apologie de l'homosexualité, Focus on the family, une association chrétienne américaine, y a également relevé cette dimension au personnage. Sa principale preuve: le héros spongieux pour enfants serait trop proche de Patrick l'étoile de mer. Le créateur de Bob l'éponge s'est même senti obligé de répondre à ses attaques. Stephan Hillenburg affirme que son personnage est asexué.

Les Télétubbies sont-ils gays? s'interroge le Figaro.

Les télétubbies avec Tinky Winky (droite).

Les télétubbies avec Tinky Winky (droite). © /

Obsédés par la question, des ministres polonais conservateurs parlent encore une fois d'incitation à l'homosexualité, mais cette fois-ci ce sont les Télétubbies qui sont visés. Les conservateurs chrétiens américains parlent d'attitudes. Parce que Tinky Winky, garçon télétubbie de son état porte un sac à main, est de couleur mauve et son symbole est un triangle, il serait forcément gay. Tinky Winky inciterait même les enfants à le devenir, de par son statut de modèle. Par contre personne ne parle d'incitation à la consommation de drogues, qui est un acte illégal, contrairement à l'homosexualité...

En savoir plus sur:

Nos partenaires