Scènes de ménage

20/01/12 à 16:48 - Mise à jour à 16:47

C'est un carton d'autant plus surprenant qu'on ne le connaissait pas vraiment chez nous, ce shortcom (3 minutes à peine) de M6 qui prend ses aises sur RTL TVI depuis le 9 janvier.

SCÈNES DE MÉNAGE, UNE SÉRIE M6. AVEC AUDREY LAMY, LOUP-DENIS ELION, GÉRARD HERNANDEZ. **

Ce samedi 21 janvier à 17h55 sur RTL TVI.

Scènes de ménage

© RTL

C'est un carton d'autant plus surprenant qu'on ne le connaissait pas vraiment chez nous, ce shortcom (3 minutes à peine) de M6 qui prend ses aises sur RTL TVI depuis le 9 janvier (en semaine à 18h55).

Depuis 3 saisons, il arrive fréquemment en tête des sondages d'opinion sur les séries préférées des Français, loin devant des machines de guerre américaines comme Desperate Housewives ou The Mentalist. Et surtout, il réalise régulièrement des scores d'audience égaux ou supérieurs à ceux des JT de TF1 et de France 2, les programmes fétiches des familles de l'Hexagone. Le secret de son succès? Le saucissonnage des saynètes par tranche d'âge, qui permet d'atteindre un large public en un minimum de temps. Evoluent donc face à la caméra 2 couples d'une trentaine d'années, un duo de quinquas, et une paire de septuagénaires. Qui, comme l'indique le nom de la série, s'en envoient plein la tronche à longueur d'épisodes. Pas bien méchamment cependant: l'objectif étant de faire rire en sautant à pieds joints dans les clichés amoureux.

Marion est follement jalouse, Cédric aime un peu trop séduire, José est beauf et maladroit tandis que Liliane se rêve femme du monde, Huguette et Raymond maîtrisent un art certain de la râlerie, et le tandem Fabien/Emma (qui intègre le casting plus tard) se distingue par des tempéraments féminin pour le premier, masculin pour la seconde.

De quoi donner naissance à des disputes et quiproquos pleins de vacheries qui amusent le téléspectateur français.

Le Belge, lui, aura sans doute un peu plus de mal à se laisser happer par ce vaudeville aux accents franchouillards. Mais pourrait, à force, se laisser séduire par des comédiens enjoués (Audrey Lamy en tête), à qui l'on a mis en bouche des dialogues plutôt réussis. On est à des années-lumière de Bref et de son acuité sur les moeurs de son époque, mais on peut trouver dans ces scènes de ménage une petite bouffée de tendresse sur un mode humoristique en prélude à un JT toujours plus anxiogène...

Myriam Leroy

Nos partenaires