Rendez-vous en terre inconnue

02/09/11 à 16:56 - Mise à jour à 16:56

Frédéric Michalak, célèbre rugbyman français, embarque, avec Frédéric Lopez, pour les montagnes de l'extrême Nord-Est du Vietnam. Un documentaire d'une grande beauté formelle et bien loin des clichés.

Rendez-vous en terre inconnue

© Adénium Productions / Jean-Michel Turpin

On connaît la chanson: un people considéré comme sympathique est exilé quelques jours au bout du monde en compagnie de Frédéric Lopez, l'instigateur du projet. Il perd ses repères, rencontre des gens dont il ne comprend pas le langage, ingère de drôles de mixtures et des bestioles dégoûtantes, est mis physiquement à l'épreuve... et pleure à gros bouillons quand il repart chez lui. On sait également ses défauts: canevas répétitif qui ne surprend plus, échanges constants de banalités sur le bonheur et le sens de la vie, enfonçage de portes ouvertes, émotion soulignée à gros trait... Cette édition de Rendez-vous en terre inconnue ne déroge pas à ces règles. Néanmoins, sans renouveler le concept de l'émission, elle charme par sa fraîcheur, tant dans le choix de sa destination que de son invité.

La star du voyage: le joueur de rugby Frédéric Michalak, dont les gros muscles élevés à la fonte et le regard bovin ne laissaient augurer rien de bon quant à l'épaisseur de cette obervation participante. Et qui se révèle peu à peu profondément attachant et sensible, bien loin des clichés qui collent à sa discipline. Michalak n'a pas peur de parler, n'a pas peur de bosser ni d'être ridicule, il écrase des larmes que l'on sent sincère... De l'autre côté de l'écran, bien malin sera celui qui parviendra à garder les yeux secs.

Le voyage: le nord du Vietnam, chez les Lolo noirs, une ethnie parmi les plus petites et les plus méconnues du pays, qui a conservé sa culture millénaire envers et contre l'aplanissement mondialisé grâce à sa formidable cohésion. Chez eux, les paysages sont envoûtants de majesté, entre plaines ondulant sous le vent, rizières en terrasses et lacs miroirs. Un écrin paisible, comme teinté de langueur, pour une peuplade aux conditions de vie paradoxalement très difficiles - entre culture ingrate du riz et soins constants aux animaux. Michalak confesse d'ailleurs qu'il n'a jamais connu de journées aussi dures, même à l'entraînement: "Une coupe du monde de rugby à côté, c'est une promenade de santé!"

Une émission d'une grande beauté formelle, au montage toujours aussi efficace, et dont le côté "carte postale" n'enlève rien à la puissance d'évocation émotionnelle. Rendez-vous en terre inconnue commençait à agacer... cette fois, on s'incline.

Myriam Leroy

RENDEZ-VOUS EN TERRE INCONNUE, DOCUMENTAIRE PRÉSENTÉ PAR FRÉDÉRIC LOPEZ. ****

Ce samedi 3 septembre à 22h50 sur La Une.

Nos partenaires