Questions à la Une: la Belgique est-elle capable d'organiser la Coupe du monde?

01/12/10 à 09:36 - Mise à jour à 09:36

Frédéric Deborsu a investigué sur la candidature belgo-hollandaise à l'organisation de la Coupe du Monde de football 2018. A la veille du choix du ou des pays hôtes, le journaliste en dévoile les coulisses, avec l'humour mordant qu'on lui connaît. Interview.

Questions à la Une: la Belgique est-elle capable d'organiser la Coupe du monde?

© RTBF

Frédéric Deborsu a investigué sur la candidature belgo-hollandaise à l'organisation de la Coupe du Monde de football 2018. A la veille du choix du ou des pays hôtes, le journaliste en dévoile les coulisses, avec l'humour mordant qu'on lui connaît. Interview.

L'élection de l'organisateur de la Coupe du Monde 2018, c'est juste une histoire de lobbying?
Principalement, oui. Parce que tous les dossiers sont à peu près équivalents. Mais l'Angleterre est la terre natale du foot, l'Espagne est le dernier champion du monde, la Russie a de l'argent. Et les pays puissants ont un lobbying aiguisé. Et tout se joue sur l'échange de bons procédés.

On sait par ailleurs que la Russie enverra Poutine à Zurich le 2 décembre pour appuyer sa candidature, et que les USA auront Clinton pour celle de 2022. Nous, on envoie Yves Leterme (rires)! On avait envisagé d'y expédier nos familles royales (ça a quand même plus de gueule qu'un premier ministre démissionnaire) mais elles refusent d'incarner l'échec, si celui-ci devait survenir.

L'instabilité politique belge joue-t-elle en notre défaveur?
A priori non, les gens s'en fichent. D'ailleurs, ce sont surtout les Pays-Bas qui portent notre candidature. Ce qui n'est pas sans créer quelques tensions, dues à un comportement plutôt arrogant des Hollandais.

Si la candidature belgo-hollandaise était retenue, serait-ce vraiment une bonne chose pour notre pays?
C'est une question que l'on peut se poser. Il y a deux versions: celle basée sur les estimations du Bureau du Plan, qui indique que cela coûterait 33 euros par personne (NdlR: surtout pour la construction de sept stades). Mais que les bénéfices générés par la compétition annuleraient ce coût. L'autre théorie, c'est celle qui dit qu'aucun événement ne respecte jamais le scénario initial. La coupe du monde 2010 a ainsi été une catastrophe financière pour l'Afrique du Sud, Montréal paye encore ses JO, la Grèce est en partie endettée à cause d'eux...

Questions à La Une: la Belgique est-elle capable d'organiser la Coupe du monde?, 20.20 sur La Une.
Emission présentée par Bruno Clément.

Myriam Leroy

Nos partenaires