Quand les séries télé refont l'histoire

27/02/14 à 17:10 - Mise à jour à 17:10

Source: Focus Vif

Après Rome, les Borgia et les Tudors, ce sont les Vikings d'History Channel qui font de l'Histoire le meilleur scénario de feuilleton. Mais pourquoi et comment les séries historiques nous scotchent-elles à l'écran?

Quand les séries télé refont l'histoire

La deuxième saison de Vikings vient de commencer sur History Channel. © History Channel

Ragnar Lodbrok, le chef barbare semi-légendaire de Vikings, avait attiré en moyenne quatre millions de téléspectateurs devant leur écran pour sa première saison, l'année dernière. History Channel, la chaine américaine qui produit la série - qui reprend par ailleurs ce 27 février -, n'est pourtant pas la seule à avoir exploité le filon des personnages historiques à la télévision. Depuis 2001, année de la diffusion de Band Of Brothers, les séries historiques se bousculent sur nos écrans et remportent un franc succès. Ioanis Deroide, professeur d'histoire, a publié pour le laboratoire GRIC de l'Université du Havre une étude sur les fictions historiques où l'on comprend mieux les recettes du leur succès.

Des séries qui transportent

Des toges écarlates qui battent les pavés de la capitale de l'Empire romain, des batailles sanglantes et spectaculaires, des luttes de pouvoir... Les manuels d'histoire et leurs illustrations vieillottes n'avaient malheureusement pas réussi à nous plonger aussi profondément et passionnément dans l'histoire de Rome que l'a fait la série du même nom. Selon Ioanis Deroide, c'est là "le rêve de tout historien: que le monde passé, à jamais disparu, reprenne forme devant nos yeux". Pour parvenir à nous immerger dans une époque qui n'est pas la nôtre, la série possède un avantage certain sur les bouquins et même sur le cinéma: la répétition. Les châteaux des Borgia et des Tudors, les agoras où se déchainent les passions politiques de Rome et les plaines vallonnées de Vikings sont tant de lieux qui deviennent au fur et à mesure des épisodes et des saisons aussi familiers que le coin de la rue, favorisant ainsi une immersion dépaysante.

Rome

Rome © HBO

Sexe, violence et pouvoir

En apprendre plus sur l'histoire est une motivation bien noble. Mais soyons réalistes, ce qui fait s'accrocher à une série historique après un pilote, c'est bien son potentiel dramatique. "La densité d'action est bien plus élevée que dans les livres d'histoire", explique Deroide dans son étude. Sexe, luttes de pouvoir, romances et mises à mort, voilà ce qui nous émoustille réellement devant notre poste de télévision, bien plus que la réforme protestante, qui fait pourtant partie des sujets abordés par les Tudors. Pas étonnant qu'on y reconnaisse d'ailleurs les ingrédients de Game of Thrones, qui, bien qu'étant une pure fiction fantasy, est ouvertement inspirée du roman historique Les Rois Maudits de Maurice Druon.

Une fièvre biographique

House of Saddam, les Kennedy ou encore Da Vinci's Demons; nombreuses sont les séries qui se focalisent sur la vie d'un ou plusieurs personnages qui ont marqué l'histoire. Ioanis Deroide y voit là une réelle "fièvre biographique", qui répond aux envies d'un public qui aime personnifier le passé. "Le recours aux personnages permet de faire saisir simplement une période, son organisation sociale, sa diversité", ajoute-t-il. On comprend dès lors que l'on retrouve des figures célèbres dans quasiment toutes les séries d'époque, même si ces personnages n'y jouent qu'un rôle secondaire.

Ces personnages sont donc l'incarnation d'un état de la société à un moment donné, mais leur richesse est qu'ils peuvent aussi représenter son évolution. "Sur ce point, les séries historiques se démarquent de beaucoup d'autres séries, auxquelles on reproche leurs personnages immobiles, prisonniers d'une formule à succès et condamnés à n'évoluer qu'a ralenti ou en boucle, chaque changement étant immanquablement suivi d'un retour à la normale." Une vision des personnages de série qu'on ne voit néanmoins s'appliquer qu'à des spécimens comme Jack Bauer (24h chrono), cantonné à nous faire croire depuis neuf saisons qu'il va mourir, mais en fait non, tout en regardant sa montre à tout bout de champ. Walter White (Breaking Bad), pour ne citer que lui, est l'un de ces personnages fictifs qui ont contribué à chambouler notre vision du héros de feuilleton, en cinq saisons épiques.

Les aventures des Tudors auront duré quatre saisons.

Les aventures des Tudors auront duré quatre saisons. © Showtime

L'amour dure 3x12 épisodes

Mais combien de séries valent-elles encore la peine une fois qu'elles approchent de la dixième saison? Pas beaucoup, on est bien d'accord, et Grey's Anatomy, les Experts, Bones ou encore How I Met Your Mother en sont la preuve vivante, mais agonisante. Là encore, les séries historiques ont des caractéristiques qui empêchent ce genre de gâchis. Des séries comme les Tudors sont des fictions closes. Elles ont un début, un milieu et une fin. The Tudors devait s'achever avec la mort d'Henry VIII et The Pacific n'aurait pas pu durer au-delà de 1945. Cette clôture obligatoire qui découle de la volonté de coller au plus près à l'histoire ne présente pourtant pas que des avantages. L'étendue des possibilités scénaristiques est clairement réduite, car il est interdit aux séries historiques qui se veulent crédibles de s'accorder des incartades trop fantaisistes, comme l'ont fait Spartacus et Camelot.

Les séries historiques se comptent aujourd'hui par dizaines, toutes époques et tous budgets confondus. Elles font de l'audience et on en produit donc... jusqu'à l'indigestion. Elles risquent bien, à terme, de subir le même sort que toutes ces séries policières qui avaient autrefois la cote: en intégrale sur l'étal de la brocante du quartier.

3 nouvelles séries historiques à suivre de près

Mr Selfridge

Le magasin de Mr Selfridge, un homme d'affaire américain, est un lieu unique dans le Londres du début du 20e siècle. Ses méthodes fantaisistes et ses articles modernes bousculent les conventions de l'époque. La deuxième saison est en cours de diffusion sur les chaines britanniques ITV et PBS. Pour voir le trailer, cliquez ici.

Masters of Sex

Dans cette série signée Showtime, William Masters et Virginia Johnson sont les deux premiers chercheurs dans l'étude des comportements sexualisés. Elle a été nommée meilleure série dramatique aux derniers Golden Globes. La bande annonceet notre critique.

Vikings

On suit ici les exploits de Ragnar Lodbrok et de ses guerriers vikings, qui lancèrent les premiers raids en terres chrétiennes. Une série d'action pour tous ceux qui s'impatientent du retour de Game of Thrones. Un avant-gout en cliquant ici.

En savoir plus sur:

Nos partenaires