Quai des Belges: cinéma belge cherche public

27/10/10 à 09:36 - Mise à jour à 09:36

Il y a dans ce numéro de "Quai des Belges" consacré au cinéma belge un documentaire sur le plus singulier de nos cinéastes, Jaco Van Dormael. Docu réalisé par son ami Olivier Van Malderghem.

Quai des Belges: cinéma belge cherche public

© DR

Jaco Van Dormael a l'air d'un gros nounours désenchanté. C'est l'une des premières impressions qui se dégagent de Hors Limites, le documentaire qu'Olivier Van Malderghem consacre au créateur de Toto le Héros et de Mr Nobody. Documentaire? On parlera plutôt de témoignage d'amitié, ou de déclaration d'amour scientifique.

Olivier Van Malderghem est probablement le plus grand spécialiste de Jaco Van Dormael: on ressent, dans chaque séquence de Hors Limite, que cette relation privilégiée lui a permis de tirer du cinéaste belge la moelle de ses ressentis, notamment quand il évoque sa relation avec les handicapés mentaux. L'une des scènes du docu se révèle particulièrement touchante à cet égard: Van Malderghem recrée l'un des plus célèbres plans du Huitième jour, celui où Pascal Duquenne et Daniel Auteuil sont couchés dans l'herbe pour une minute de silence "à eux". Duquenne et Van Dormael reprennent la même pose, plus de 10 ans après. A cette petite différence stylistique près: alors que le plan du Huitième Jour était partiellement filmé en plongée totale et verticale sur le duo, sa recréation se fait via un angle un peu plus biaisé.

Peut-être (?) parce qu'il faut des moyens importants pour placer sa caméra en chute vertigineuse, mais surtout comme si, symboliquement, Van Malderghem voulait rendre hommage à son ami avec la distance que l'on met entre l'oeuvre et celui qui parle de l'oeuvre. Une sorte de clin d'oeil respectueux.

Tout au long du film, Olivier Van Malderghem pénètre au coeur du "système Jaco", cette espèce de bouillonnement créatif mis au service d'une vision assez désabusée du monde, en passant en revue la signification de ces films comme dans un cours de philo du cinéma. D'E Pericoloso Sporgersi à Mr Nobody, cet essai, présenté dans le cadre d'un Quai des Belges tourné au FIFF de Namur, devrait séduire les cinéphiles comme les multiples curieux qui, au moins une fois dans leur vie, ont été touchés par les mots filmés de Jaco.

Quai des Belges: cinéma belge cherche public, 22.10 sur Arte Belgique.

Magazine présenté par Hadja Lahbib.

Guy Verstraeten

Nos partenaires