Politique et séries télé: noirceur, cynisme et lutte de pouvoir

10/05/16 à 12:15 - Mise à jour à 12:16

Source: Le Vif/l'express

Après l'excellent Baron noir, Marseille, première série française produite par Netflix, achève de prouver que la fiction politique a de l'avenir. Décryptage.

Philippe Rickwaert, député-maire PS de Dunkerque, quitte précipitamment le plateau télé où il accompagne son mentor, le présidentiable Francis Laugier, en plein débat d'entre deux tours. Pas le moment de cavaler, clairement. Mais l'heure est grave. Tuyauté par un flic du cru, Rickwaert apprend que la police est sur le point de tout ratisser à l'office HLM de Dunkerque, à commencer par sa caisse noire. Administrateur, le maire est en première ligne. Alors, sans contaminer le candidat Laugier, Rickwaert débarque en pleine nuit dans le Nord, trouve le cash qu'il peut trouver, comble ce qu'il peut combler, et convainc le jeune trésorier de l'office qu'il est le fusible qui devra sauter. Et qu'il sautera seul, premier tour, présidentielle, puis législatives obligent...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires