OSS 117: Le Caire, nid d'espions

02/03/12 à 20:44 - Mise à jour à 20:44

Cinq ans avant The Artist, Michel Hazanavicius dirigeait déjà son couple vedette dans cette très épatante comédie d'espionnage.

OSS 117: LE CAIRE, NID D'ESPIONS, COMÉDIE D'ESPIONNAGE DE MICHEL HAZANAVICIUS. AVEC JEAN DUJARDIN, BÉRÉNICE BÉJO, AURE ATIKA. 2006. ****

Ce dimanche 4 mars à 20h00 sur Club RTL.

OSS 117: Le Caire, nid d'espions

© PG

Cinq ans avant The Artist, Michel Hazanavicius dirigeait déjà son couple vedette dans cette très épatante comédie d'espionnage. Bérénice Béjo (par ailleurs compagne du réalisateur) venant mêler son charme au potentiel comique grand format d'un Jean Dujardin parfaitement bien dans son rôle d'agent secret. Déjà portées à l'écran dans les années 50 et 60, les aventures de l'espion français né de l'imagination du romancier Jean Bruce sont transposées à l'écran avec autant d'intelligence que de drôlerie. Hazanavicius et son coscénariste Jean-François Halin ne se contentent en effet pas de conjuguer habilement l'humour et l'action. Ils se piquent aussi de reprendre au premier degré, pour s'en amuser, les conventions de l'époque (l'action se déroulant au milieu des années 50). L'arrogance coloniale et francocentriste, les préjugés ethniques et raciaux, s'en retrouvent épinglés d'hilarante façon, à rebours du politiquement correct. C'est jubilatoire! Une suite (OSS 117: Rio ne répond plus) tout aussi réjouissante est venue prolonger le plaisir intense offert par Hazanavicius, Dujardin et leur joyeuse petite bande. Le triomphe international de The Artist venant couronner une somme de talents dont l'éclat créatif s'exprimait déjà, et avec éloquence, dans un film d'espionnage vraiment pas comme les autres.

Louis Danvers

Nos partenaires