Mystères de Lisbonne

19/05/11 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

Sorti en salle voici quelques mois à peine, ce film-fleuve passionnant nous arrive déjà sur les écrans de télévision et constitue à coup sûr l'événement de la semaine. Il adapte trois livres de l'écrivain Camilo Castelo Blanco, une trilogie de romans qui a fait de l'auteur une référence des lettres portugaises. Entre littérature populaire à la mode au 19e siècle et paradoxes éminemment modernes, c'est une expérience audiovisuelle originale en diable qui s'offre à nous.

Mystères de Lisbonne

© DR

Sorti en salle voici quelques mois à peine, ce film-fleuve passionnant nous arrive déjà sur les écrans de télévision, et constitue à coup sûr l'événement de la semaine. Il adapte trois livres de l'écrivain Camilo Castelo Blanco, une trilogie de romans qui ont fait de l'auteur une référence des lettres portugaises. C'est le grand producteur Paulo Branco qui a eu l'idée de les porter à l'écran, et d'inviter Raoul Ruiz à assumer la réalisation. Le cinéaste franco-chilien de Dialogue d'exilés, La Ville des pirates et Trois vies et une seule mort était un bon choix, comme le prouve la réussite d'une vaste et fascinante entreprise, programmée en épisodes vue sa peu banale longueur.

Nous voici donc, dès ce soir, invités à découvrir les mystères de Lisbonne, au fil des pérégrinations de nombreux personnages qui se croisent (ou pas), qui sont ce qu'ils disent être... ou pas, de secrets qui se dévoilent... ou non, engendrant d'autres énigmes à élucider. Un jeune orphelin, interne d'une institution religieuse, un aristocrate libertin devenu justicier, un pirate sanguinaire devenu homme d'affaires et une comtesse assoiffée de vengeance s'imposent parmi les figures majeures d'un récit à tiroirs. D'aventures en mésaventures, volontiers animées par la passion amoureuse et des sentiments exacerbés, nous progressons comme dans un rêve éveillé (un cauchemar, parfois), ne croyant saisir la nature des mystères que pour mieux replonger dans d'autres entonnoirs plein de points d'interrogation...

Entre littérature populaire à la mode du XIXe siècle et paradoxes éminemment modernes, c'est une expérience audiovisuelle originale en diable qui s'offre à nous. Curieux, ne surtout pas s'abstenir!

Mystères de Lisbonne, 1-2-3, 20.40 sur Arte.
Drame de Raoul Ruiz, avec Adriano Luz, Maria Joao Bastos, Ricardo Pereira. 2010.

Louis Danvers

En savoir plus sur:

Nos partenaires