Monroe

15/02/13 à 16:47 - Mise à jour à 16:46

Une série anglaise qui fait un peu penser à Dr House, mais qui, au final, réunit les meilleurs ingrédients du medical drama. A découvrir.

Monroe

© Justin Slee

UNE SÉRIE ITV, CRÉÉE PAR PETER BOWKER. AVEC JAMES NESBITT, SARAH PARISH, TOM RILEY. ***

Dès ce jeudi 21 février à 20h50 sur Arte.

On présente cette série comme le pendant anglais de Dr House. A tort. En effet, Monroe n'est pas odieux, il est "cocky". Confiant en lui presque jusqu'à la suffisance. Presque. Et joueur, beaucoup, côté cour et côté jardin. Sa vision du métier consiste en un calcul permanent des risques encourus par les patients. Monroe est un brillant neurochirurgien qui fait de son mieux pour sauver les malades dont il vrille la dure-mère à la perceuse. Alors que Dr House tient essentiellement à la résolution du mystère entourant la pathologie qui lui est présentée, Monroe s'attache davantage aux relations intimes qui se nouent entre médecins et patients, et entre médecins et médecins. A priori, rien de révolutionnaire, pour qui a déjà consommé du medical drama dans sa vie -c'est à dire tout le monde.

Sauf que Monroe est interprété par un acteur incroyablement charismatique, qui crève l'écran, qui le bouffe, le prend, le retourne et en fait ce qu'il veut: James Nesbitt (vu dans Le Hobbit: Un voyage inattendu). Sauf que la série est anglaise et exhale ce charme tout particulier des productions british, entre accents à couper au couteau, humour décapant et image granuleuse articulée autour de cinquante nuance de gris (au moins). Sauf que ses seconds rôles sont extrêmement savoureux. On peut bien amputer la télé de toutes ses séries médicales, Monroe fait la synthèse de ce qu'elles ont de mieux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires