Making a Murderer, mieux qu'une fiction

18/01/16 à 11:39 - Mise à jour à 14:54

Source: Focus Vif

Objet hybride absolument captivant, Making a Murderer, série documentaire consacrée au destin judiciaire invraisemblable de Steven Avery, déchaîne les passions.

On croyait avoir tout vu avec The Jinx. En mars dernier, la série documentaire d'Andrew Jarecki secouait l'Amérique: pensant son micro éteint alors qu'il se rafraîchissait aux toilettes, Robert Durst, héritier de l'une des plus riches familles new-yorkaises, avouait sa culpabilité au monde entier. Alors qu'il niait en bloc, face caméra, son implication dans plusieurs affaires criminelles. Glaçante, la révélation renvoya illico Durst devant les tribunaux. Addictive, fascinante et dérangeante, la série questionnait les frontières entre journalisme et justice, le tout musclé par un storytelling (entre rebondissements et cliffhangers) plus efficace que n'importe quelle fiction hollywoodienne. Disponible depuis la mi-décembre sur Netflix, Making a Murderer, série documentaire en dix épisodes, s'inscrit dans cette exacte lignée. Rythmée, parfaitement montée, très cinématographique, elle s'appuie sur un cas judiciaire unique en son gen...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires