Mad Men - saison 2

04/03/11 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Peinture des années 60 à travers le récit des tribulations d'une bande de publicitaires à qui le monde semble appartenir, Mad Men est le parfait portrait d'un monde sexiste, raciste, hypocrite, consumériste... Superbement contemplatif.

Mad Men - saison 2

© RTBF

On en connaît qui n'ont pas accroché à Mad Men, saison 1. Si si, c'est possible. Nous étions de ceux-là, jadis. A l'époque, lorsque nous avions écrit sur elle, nous avions dit que Mad Men était une série contemplative. Certes superbement, mais longuement, et trop lentement. C'était sans savoir ce qui nous attendait par la suite, et que cette langueur, d'abord déconcertante, allait progressivement se faire l'amie du téléspectateur, et devenir un délice rare et précieux dans lequel se plonger épisode après épisode. C'était aussi sans comprendre qu'il ne s'agissait pas de léthargie, mais de l'adjuvant extrêmement fin d'une récit basé sur la solitude. De quoi contraster de saisissante façon avec l'époque, qui assistait à une frénésie grégaire de consommation globalisée. Mad Men n'est en fait rien d'autre qu'une peinture des années 60, à travers le récit des tribulations d'une bande de publicitaires à qui le monde semble appartenir. Le monde: sexiste, raciste, hypocrite, consumériste... Un univers qui ne sied qu'aux requins, mâles et blancs. Don Draper (l'irrésistible Jon Hamm) est de ceux-là. Parfaitement gominé, le costume foncé tombant impeccablement sur les chaussures, le directeur de création de l'agence Sterling Cooper est, en façade, un pur produit publicitaire pour la parfaite et proprette vie de banlieue américaine. Mais l'homme cache de lourds secrets, et peu à peu, sombre tel son avatar dans le générique de la série -une silhouette noire chutant le long de gratte-ciels illustrés de "réclames" de l'époque. Le téléspectateur, un rien pervers, se délecte de la solitude absolue de son héros, et constate avec un léger frisson combien les 60's avaient tout faux, dans à peu près tous les domaines. De quoi mettre en perspective tout ce qui fait la modernité, rien que ça.

Mad Men, saison 2 , une série AMC, créée par Matthew Weiner. Avec Jon Hamm, Elisabeth Moss, Vincent Kartheiser. En VO.

Ce dimanche 6 mars à 21h45 sur La Trois

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires