Lust, Caution

27/04/12 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Quelques étudiants, réunis pour une expérience théâtrale, complotent pour assassiner un policier qui collabore avec l'occupant. Une belle épaisseur.

LUST, CAUTION, DRAME DE GUERRE D' ANG LEE. AVEC TONY LEUNG CHIU WAI, TANG WEI, JOAN CHEN. 2007. ***

Ce lundi 30 avril à 23h15 sur Arte.

Lust, Caution

© ARD/Degeto

Présenté au Festival de Venise en septembre 2007, ce film y a remporté le Lion d'or, la récompense suprême. Ang Lee nous y emmène à Hong Kong, à la fin des années 30, alors que la Chine est occupée par les Japonais. Quelques étudiants, qu'a réunis une expérience théâtrale, complotent pour assassiner un politicien qui collabore avec l'occupant. Naïfs et idéalistes, ils vont voir leur plan générer une masse de problèmes et de complications qui vont bouleverser leur vie, et les amener à sacrifier plus encore qu'ils ne l'imaginaient. C'est notamment le cas de la jeune femme qui doit séduire le collabo et devenir sa maîtresse pour l'attirer dans le piège... L'excellent Ang Lee est le réalisateur de films aussi remarquables que variés comme Raison et sentiments, Le Secret de Brokeback Mountain et Tigre et dragon. Dans Lust, Caution, il suit durant plusieurs années de guerre ses jeunes héros dont l'action politique s'accompagnera de chassés-croisés amoureux, testant leurs sentiments autant que leur résolution patriotique... Sur fond de conflit mondial, avec une reconstitution soignée, c'est en réalité une oeuvre intimiste que nous propose le cinéaste de Hulk et de Salé sucré. Soupçonné, à Venise, d'avoir triomphé grâce à la présence à la tête du jury de Zhang Yimou, le film a suscité la controverse par quelques scènes érotiques particulièrement torrides, certaines (avait-il dit) non simulées. Ces dernières ont d'ailleurs valu à l'actrice Tang Wei une "recommandation de mise à l'écart" par les autorités chinoises! Et ce même si les séquences en question furent censurées en Chine... Par-delà les images les plus explicitement sexuelles de Lust, Caution (littéralement "désir, prudence"), Ang Lee compose un film riche en suspense et dessinant des relations complexes. Un film habité par beaucoup d'émotions, parfois contradictoires, formant un tissu humain d'une belle épaisseur romanesque. Un grand spectacle, dans lequel le spectateur prêt à s'y immerger trouvera de quoi vibrer durablement. Et la confirmation de cette étonnante capacité qu'a Ang Lee de passer d'un registre à l'autre, d'un pays à l'autre, d'une culture à l'autre, avec un égal bonheur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires