Les carnets du bourlingueur

07/09/10 à 09:19 - Mise à jour à 09:19

Ce soir, Philippe Lambillon propose trois reportages qui nous emmèneront des décharges de Nairobi aux parcours des tueurs de la drogue colombiens, en passant par les bals de virginité de l'Amérique profonde. Bon voyage.

Les carnets du bourlingueur

© RTBF

Qu'il est drôle, Philippe Lambillon! Même lorsqu'il fait mine de se suicider, poussé à bout par les conditions de survie en pleine jungle à la suite d'un crash aérien. Même quand il se blesse, qu'il mange des insectes et des vers (une scène vue maintes et maintes fois par ailleurs, mais sans son charme légendaire)...

Il est tellement bien, son personnage d'Indiana Jones ertébéen que les éditions Dupuis ont décidé d'adapter ses aventures du bout du monde en BD. Un premier album vient d'être publié, et son scénario semble avoir été écrit directement pour le neuvième art, alors qu'il est une transposition fidèle de ses tribulations télévisées. Un drôle de cocktail de conseils de survie et d'humour parfois un rien morbide entre cautérisation de plaies au court-circuit de batteries, et techniques d'apprivoisement des indigènes, homme ou animaux.

Prétexte à cette sortie papier: les 20 ans, déjà, d'un héros qui fait les beaux soirs ertébéens, se payant souvent le luxe de battre à plate couture une concurrence féroce de Miss et de séries américaines. Autre cadeau d'anniversaire réservé à son public: la sortie d'un coffret DVD collector, en versions française et anglaise, sous-titré en néerlandais, agrémenté d'un bêtisier et de photos commentées. Une mine plus sérieuse qu'il n'y paraît pour routards aventureux.

Aventure

Pour cette seconde émission programmée, une fois n'est pas coutume, au sortir de l'été, le bourlingueur a sélectionné trois reportages impressionnants, qui emmènent le téléspectateur sur les chemins de la drogue colombienne, des décharges kényanes, et des bals de pureté américains.

Ce dernier sujet, le plus aseptisé visuellement, est pourtant sans doute le plus saisissant. Du Minnesota au Texas, il explore l'obsession pour la virginité d'une frange grandissante de la population étatsunienne. Les ados ne sont pas les seuls concernés, puisque la reconstitution d'hymen comme "cadeau d'amour" après des années de mariage connaît un succès sans précédent. Quelle aventure.

Les Carnets du Bourlingueur, 20.15 sur La Une.

Magazine proposé par Philippe Lambillon.

Myriam Leroy

Nos partenaires