Les 8 génériques de séries télé les plus marquants (et leurs challengers)

06/03/14 à 14:56 - Mise à jour à 15:02

Source: Focus Vif

À chaque série correspond sa carte d'identité introductive. Qu'ils soient mythiques ou anecdotiques, les génériques comptent toujours dans une fiction télé. Petit tour d'horizon des plus marquants, et de leurs challengers.

Les 8 génériques de séries télé les plus marquants (et leurs challengers)

"Dallas, ton univers impitoyableuuuuuuu, tam, tam, ta tam..." © CBS

Le plus caustique: WEEDS Challenger: MASTERS OF SEX

"Little boxes on the hillside...", entonné merveilleusement par Malvina Reynolds (du moins pour la première saison, le thème étant repris par d'autres au cours des saisons suivantes), pour un générique qui suinte l'ironie, tant au niveau du texte que des images qui l'illustrent. Tout se ressemble à Agrestic, village fantasmé d'une banlieue américaine composé de "little boxes", de petites boîtes à moutons en mal d'aventures. Parfait dans le concept et dans l'accord entre images et musique. Dans celui de Masters of Sex, focalisez-vous sur les grosses allusions rigolotes et la cigarette de fin. La même idée que celui de Dexter, en un peu moins bien. (Le générique de Masters of Sex ici)

Le plus grandiloquent: GAME OF THRONES Challenger: JOHN ADAMS

Imaginé par Angus Wall, qui s'était déjà acquitté de la tâche pour Big Love, Rome ou Carnivale, le générique de Game of Thrones prend le pari d'identifier les grandes places de son intrigue, en les survolant sur une carte animée. Autant dire qu'on ne s'étonne pas d'y passer plus d'une minute 40, tant les enjeux narratifs déployés dans la série sont innombrables. Une minute 40, c'est long pour un générique. Surtout sur un thème musical bien pompeux. Même combat pour la mini-série d'HBO John Adams, avec Paul Giamatti. Pas très marrant. (Le générique de John Adams ici)

Le plus low cost: LOST Challenger: GIRLS

"A côté du parc d'attraction qu'est Lost, son générique noir, en 3D, limite pas fini, est finalement une excellente idée. JJ Abrams a peut-être davantage fait fantasmer comme ça que s'il avait déployé des moyens impressionnants pour sa séquence introductive. Quant à Lena Dunham, HBO aurait pu mettre son veto pour ce générique expéditif, mais certaines chaînes laissent plus de libertés à leurs auteurs", explique Eric Vérat, avec son furtif carton qui, d'épisode en épisode, change uniquement de couleur de typo et de fond, joue la carte du minimalisme. Collant, quelque part, à la philosophie du projet. (Le générique de Girls ici)

Le plus léché: DEXTER Challenger: BOARDWALK EMPIRE

Souvent identifié parmi les plus marquants de sa génération, le générique primé de Dexter est de fait un petit bijou suggestif dans lequel la routine matinale du héros sert à illustrer ce qui suit: le sang versé par les victimes de Dexter Morgan, tueur en série sympa et bon enfant. C'est le studio Digital Kitchen, à qui l'on doit également les génériques de True Blood et de Six Feet Under, qui est à la baguette de ce petit film clos sur un visage de psychopathe un peu inquiétant, finalement. Quand vous regarderez celui de Boardwalk Empire, pensez qu'il n'est pas si facile de faire tourner des bouteilles dans la mer... (Le générique de Boardwalk Empire ici)

Le plus poisseux: TRUE BLOOD Challenger: TRUE DETECTIVE

Autre exemple célèbre de générique reconnu, celui de True Blood démarre dans les bayous de la Louisiane sur la guitare du très sexy Bad Things de Jace Everett. Comparable à celui de Treme sur certains aspects, ce générique imaginé par le studio Digital Kitchen entremêle des images de prédation, de sexe, de religion et du racisme historiquement ambiant dans la région. Après le générique concept de Six Feet Under, le showrunner Alan Ball a donc opté pour une approche plus suggestive en intro de sa série aux dents longues. Pour ce qui est de True Detective, son thème Far From Any Road, par The Hansdome Family, lui donne un petit air de ressemblance. En plus cérébral. (Le générique de True Detective ici)

Le plus digital: MAD MEN Challenger: NIP/TUCK

"A la base, le showrunner de Mad Men, Matthew Weiner, n'avait pas du tout imaginé un générique d'animation. Il voulait suivre, en caméra subjective, un homme qui se rendait au boulot et y sautait par la fenêtre d'une tour de Manhattan. Quand il a pitché ça à la société Imaginery Forces (Chuck, Boardwalk Empire, Luck..., ndlr), on lui a soumis l'idée d'un générique animé, qui ferait notamment penser aux productions d'Hitchcock. C'est une séquence d'ouverture marquante, mais elle me semble néanmoins un peu planante, un peu froide, pas très concrète", remarque Eric Vérat. En parlant de planant, un retour au générique de la trop oubliée Nip/Tuck devrait faire son petit effet. Make me beautiful... (Le générique de Nip/Tuck ici)

Le plus spooky: X-FILES Challenger: HOMELAND

Porté par un thème musical et des images que l'on croirait sorties du cerveau malade d'ET, le générique de X-Files (on revient un peu plus en arrière, mais bon...) fait partie de ces séquences qui auront pour toujours une place dans l'un de nos tiroirs cérébraux. Un peu inquiétant... Voire carrément anxiogène (et c'est probablement le but, vu le thème de la série) dans le cas de Homeland, surtout pour sa troisième saison... Ah, cette petite trompette mêlée aux discours politiques, sur des images d'enfants masqués ou d'attentats... Grrrr. (Le générique de Homeland ici)

Le plus rigolo: DEAD LIKE ME Challenger: FLIGHT OF THE CONCHORDS

Pas forcément la plus célèbre de ses contemporaines, Dead Like Me ne manquait pas de qualité, en particulier un générique absolument génial. La mort y est représentée par un homme (?) tout en noir, faucheuse à la main, mais qui s'adonne à toutes les activités que le quotidien peut mettre sur son chemin, le boulot, la salle de fitness, la balade du chien au parc, le métro, le terrain de basket. Fantastique. Rigolo, le générique de Flight of The Conchords l'est également, et on vous le rappelle parce que cette hilarante fiction-réalité est un peu tombée dans l'oubli et que ça ne servait à rien de mentionner celui du Prince de Bel Air, que vous avez sûrement encore en tête. Et qui est fort drôle aussi. (Le générique de Flight of the Conchords ici)

Notre dossier complet sur les génériques de séries télé dans le Focus Vif du 28 février.

Nos partenaires