Le Vent se lève

20/05/10 à 10:18 - Mise à jour à 10:18

Habitué du Festival de Cannes, Ken Loach y remporta la Palme d'Or 2006 (à l'unanimité des membres du jury présidé par Wong Kar-Wai) avec Le Vent se lève, un film passionnant et puissant, évoquant un épisode historique de la lutte pour l'indépendance de l'Irlande.

Le Vent se lève

Nous sommes dans les années 20, et les troupes anglaises veillent àétouffer dans l'oeuf toute velléité indépendantiste. On a surnommé "Black and tans" ces soldats aux méthodes souvent brutales, dont les exactions font se soulever des paysans irlandais, bientôt organisés en embryon d'armée. Damien, jeune diplômé en médecine, abandonnera la carrière médicale pour rejoindre son frère aîné dans un mouvement bien décidéà rendre coup pour coup...

Co-scénarisé par Paul Laverty, le complice attitré de Loach, Le Vent se lève s'inspire scrupuleusement de la réalité historique, sans cacher sa sympathie pour la cause irlandaise face au pouvoir anglais. On peut y percevoir en même temps des résonances plus universelles sur le thème des luttes de libération contre le colonialisme ou le néocolonialisme.

Une reconstitution soignée n'empêche pas le film de se voir "au présent", avec une force directe que la mise en scène très sobre, le jeu on ne peut plus crédible d'interprètes bien choisis, accentuent encore. A voir, à ressentir et à méditer, loin des raideurs du film à thèse comme du film en costumes vidé de sens et où la forme tient lieu de fond.

L.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires