Le promeneur du Champ de Mars

07/05/11 à 20:35 - Mise à jour à 20:35

François Mitterand est à la fête cette semaine, notamment via ce film très juste signé Robert Guédiguian.

Le promeneur du Champ de Mars

© Eric Moulin

François Mitterrand était en fin de présidence, et en fin d'existence, quand il accepta qu'un jeune journaliste entame avec lui un dialogue semé de questions sur la politique, certes, mais aussi sur l'art, l'histoire, l'amour, la vie. L'approche de la mort (le président français perdait son long combat contre le cancer) donnant à chacune de ses pensées et confidences un poids particulier... Robert Guédiguian, le plus politique sans doute des cinéastes français de sa génération, a voulu évoquer cette relation en adaptant le livre que Georges-Marc Benamou (le journaliste précité) lui avait déjà consacré: Le Dernier Mitterrand. Pour interpréter le jeune homme, il a judicieusement choisi le discret Jalil Lespert (Le Petit lieutenant). Et pour incarner Mitterrand, il s'est tourné vars l'immense Michel Bouquet. Le génial acteur, qu'appréciait Chabrol et dont Jaco Van Dormael fit son Toto le héros, se glisse dans le personnage du président malade avec une évidence et une présence extrêmes. Sa performance admirable, et surtout très juste, laisse intact le mystère qu'aimait entretenir Mitterrand. Une figure majeure de la vie politique française et internationale, dont le film de Guédiguian trace un portrait sans trop de complaisance, mais visiblement chargé d'émotion.

LE PROMENEUR DU CHAMP DE MARS, FILM BIOGRAPHIQUE DE ROBERT GUÉDIGUIAN. AVEC MICHEL BOUQUET, JALIL LESPERT, PHILIPPE FRETUN. 2004.

Ce lundi 9 mai à 20h40 sur Arte.

Louis Danvers

Nos partenaires