Le livre selon Google

29/03/13 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Ce documentaire de Ben Lewis pose une question assez fondamentale d'un point de vue philosophico-sociétal: faut-il laisser à une société privée le soin de numériser tout le savoir humain disponible? Vaste programme...

Le livre selon Google

© Ben Lewis

DOCUMENTAIRE DE BEN LEWIS. ****

Ce mardi 2 avril à 20h50 sur Arte.

Fixé dans une soirée Thema à l'intitulé plutôt parlant (Affaires pas nettes sur le Net), ce documentaire de Ben Lewis nous initie à l'un des projets les plus démentiels et les plus ambitieux de notre société moderne. Peut-être l'un des plus interpellant aussi, sur le plan philosophique: en 2002, la société Google décide, tout simplement, de numériser... tous les livres du monde. Une entreprise complètement folle, a priori, mais que des institutions comme la bibliothèque de l'Université d'Harvard vont appuyer en donnant à la multinationale un accès illimité à leurs collections. Que la connaissance mondiale soit numérisée en devenant accessible à quiconque, par un simple clic, semble être une idée alléchante. Que des livres anciens ou abimés soient sauvés de la destruction par le biais d'un scanner sophistiqué, personne n'aurait l'idée de s'en plaindre. Le véritable problème réside au niveau philosophique et sociétal: une entreprise privée, aussi philanthropique soit-elle (en tout cas dans ses déclarations d'intention), doit-elle avoir accès à autant de savoir, même si ses objectifs paraissent louables? De multiples voix, notamment en France, se sont élevées pour dénoncer la dérive vers laquelle un tel projet, probablement l'un des plus importants de l'Histoire humaine, a pu mener. Google a par ailleurs numérisé des millions de livres protégés par le copyright, ce qui valut au plus célèbre moteur de recherche du Net plusieurs passages devant la justice. Ce documentaire touffu nous raconte cette histoire passionnante à plus d'un titre, en donnant la parole à divers experts.

Nos partenaires