Le jeûne, une nouvelle thérapie ?

23/03/12 à 16:12 - Mise à jour à 16:12

Ironiquement programmé après l'émission spéciale Wallonie, 10 ans pour réussir!, ce documentaire n'apporte aucune réponse définitive à la question qu'il pose dans son titre. Aucun recoupement de sources scientifiques crédibles, aucune contradiction renforçant une thèse... Juste des questions, tournant autour de celle-ci: le jeûne est-il le remède à tout?

Le jeûne, une nouvelle thérapie ?

© RTBF

DOCUMENTAIRE DE SYLVIE GILMAN ET THIERRY LESTRADE. Ce mercredi 28 mars à 22.30 sur La Une

Pratiquée depuis toujours, chapeautée par des structures qui lui sont dédiées depuis les années 70, la privation calorique reste encore mystérieuse aujourd'hui. De nombreuses personnes souffrant d'allergies, de rhumatismes, de diabète (...) et même de cancers y ont recours avec un bonheur certain: les chimiothérapies seraient grâce à lui moins pénibles, les maladies s'envoleraient et avec elle, les cargaisons de médicaments qui devaient être ingurgitées par les patients, le bien-être gagné avec cette méthode serait évident et mesurable... Comment, pourquoi? On n'en sait trop rien. Serait-ce le stress provoqué dans l'organisme qui y relancerait les mécanismes d'autorégulation?
En tout cas, le jeûne est un bouleversement pour le corps, hormonal, endocrinien. Qui n'est pas sans danger: après avoir épuisé ses réserves de glucose, il puiserait dans les protéines (les muscles) puis les lipides... au troisième stade, si on n'arrête pas à temps, on en meurt.

La privation alimentaire prend peu à peu sa place dans l'arsenal médical officiel, mais les recherches à son sujet sont rendues difficiles car peu financées. Les lobbys pharmaceutiques voient en effet d'un mauvais oeil cette méthode thérapeutique qui prétend remplacer les médicaments -logique. Mystère, donc. Mais passionnante, l'énigme.

MYRIAM LEROY

Nos partenaires