Le fils de la mariée

19/10/10 à 09:22 - Mise à jour à 09:22

Le duo argentin Campanella-Darin, que l'on a retrouvé récemment dans l'exceptionnel "El secreto de sus ojos", s'était déjà allié pour ce très bon film.

Le fils de la mariée

© ARD/Degeto

Juan José Campanella est le réalisateur argentin du récent et superbe Dans ses yeux. Il est aussi actif aux Etats-Unis où il met en scène régulièrement des épisodes des séries New York Unité spéciale et Docteur House. C'est au tout début des années 2000 qu'il signa ce Fils de la mariée qu'Arte a la très bonne idée de programmer, suite sans doute au succès de Dans ses yeux.

Ricardo Darin, l'acteur principal de ce dernier film, est aussi celui d'un récit où un chef d'entreprise, fils quadragénaire d'un père qu'il aime beaucoup, entreprend de l'aider à réaliser son rêve: épouser la mère du héros lors d'une cérémonie à l'église. Mais la dame concernée est malheureusement atteinte de la maladie d'Alzheimer, ce qui va compliquer les choses...

Tourné alors qu'une grave crise économique et financière frappait l'Argentine de plein fouet, ce film aussi intelligent que sensible fut remarqué bien au-delà des frontières, recevant notamment une nomination à l'Oscar du Meilleur Film étranger... qu'allait remporter Dans ses yeux quelques années plus tard.

Remarquablement scénarisé, pimenté de répliques mémorables et joué par des acteurs tous excellents, Le Fils de la mariée n'affiche pas de parti pris stylistique très original. Mais il met en scène avec humour mais aussi et surtout émotion des personnages vibrant d'une humanité intense, et jamais réduits à leurs limites. Certains pouvant voir dans la crise d'identité du héros comme une métaphore de celle vécue par son pays...

Le Fils de la mariée, 20.40 sur Arte.

Drame de Juan José Campanella, avec Ricardo Darin, Hector Alterio, Norma Aleandro. 2001.

Louis Danvers

En savoir plus sur:

Nos partenaires