Le documentaire sur le Dr Mukwege interdit de diffusion en RDC

02/09/15 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Belga

L'Homme qui répare les femmes - La Colère d'Hippocrate, le documentaire de Thierry Michel et Colette Braeckman, dérange les forces armées congolaises et a été "catégoriquement interdit de diffusion".

Le documentaire sur le Dr Mukwege interdit de diffusion en RDC

Denis Mukwege, L'Homme qui répare les femmes © DR

Le film L'Homme qui répare les femmes - La Colère d'Hippocrate consacré par le réalisateur belge Thierry Michel et la journaliste Colette Braeckman au gynécologue congolais Denis Mugwege est "catégoriquement interdit de diffusion" en République démocratique du Congo (RDC), a déploré mercredi le cinéaste qui comptait le projeter la semaine prochain à Kinshasa et puis à Bukavu (est de la RDC), qui abrite l'hôpital du médecin.

"Nous venons d'apprendre que le film est catégoriquement interdit de diffusion en RDCongo. Selon le ministre de l'Information (Lambert Mende Omalanga), les forces armées estiment en effet avoir été calomniées par ce documentaire portant sur les viols de femmes congolaises et sur l'action du Docteur Denis Mukwege au (Sud-)Kivu", a indiqué Thierry Michel dans un communiqué.

Pourtant, jusqu'il y a peu les autorités avaient annoncé que le film était autorisé lors de plusieurs contacts téléphoniques avec le ministre de l'Information Lambert Mende et la rencontre de Colette Braeckman avec le ministre Tryphon Kin Kiey Mulumba, faisant fonction la semaine dernière de ministre de l'Information, lors de sa campagne "Kabila désir" en Belgique, a ajouté le cinéaste.

Le docteur Mukwege a reçu l'an dernier le prix Sakharov du Parlement européen, "à la suite de quoi une immense affiche a trôné sur le Boulevard du 30 juin (la principale artère de Kinshasa, ndlr) à l'effigie du docteur et de ce prix", a-t-il poursuivi.

Selon Thierry Michel, "il est inexplicable que, après plus de six mois de diffusion intense de par le monde, et après plusieurs mois d'attente d'une autorisation, le film montrant l'action du Dr Mukwege et les témoignages congolais relatant les massacres de populations civiles et les viols avec extrême violence dont les femmes sont victimes, ne puisse pas être montré à la population congolaise, mais aussi au personnel de l'hôpital de Panzi (à Bukavu) et à tous ceux qui ont eu le courage de témoigner dans ce film en RDC".

>> Lire également notre critique du film L'Homme qui répare les femmes - La Colère d'Hippocrate.

Le documentaire sera diffusé ce mercredi 2 septembre à 22h10 sur La Une.

Nos partenaires