Le Belge comme Eddy Show

15/10/10 à 08:44 - Mise à jour à 08:44

Malgré son intitulé on ne peut plus tiré par les cheveux, le nouveau divertissement humoristique de la chaîne publique tient plutôt bien la route, sur un ton moderne et frais, qu'on peut presque qualifier de digne des late shows américains. Avec Stromae comme premier invité de marque.

Le Belge comme Eddy Show

© RTBF

On ne voudrait pas être méchant avec ce bon Marc Herman qui, contre vents et marées, a assuré des audiences plantureuses à la RTBF avec ses 3500 Stûûts (et qui bosse désormais pour la maison d'en face), mais l'audiovisuel public semble avoir gagné au change avec Le Belge comme Eddy Show. Eddy pour Eddy Merckx, pour la petite blague.

Toutes les semaines durant 70 minutes, 18 comédiens se succédent sur un plateau digne des late shows américains les plus fortunés. Un décor qui a de la gueule, et qui ne donne pas l'impression au téléspectateur de mourir de froid, comme c'est parfois le cas à la RTBF. Principe: comme un plateau de fromages belges, un peu de tout. Des sketches, des parodies, des faux reportages, des interviews décalées, de la musique, et un invité.

Pour cette première, c'est la pop idole noire-jaune-rouge Stromae qui s'y colle, et qui, en excellent client, donne de sa personne pour appuyer les effets comiques des humoristes qui l'entourent. Une belle brochette d'anti-Pirette. Ironie: c'est lui qui produit le show avec sa compagne Julie Esnault. Lui qui ne leur a pas fait de cadeau, "en bon control freak qui se respecte", nous a-t-on glissé. Pablo Andres, rappeur et humoriste, nuance: "Thierry (NdlR: Van Cauberg, de son vrai nom) a énormément d'expérience, il est très généreux avec nous et travailler à ses côtés est une chance, une école incroyable pour nous. Mais c'est vrai qu'il est exigeant, qu'il faut travailler dur."

Irrévérence

Dans cette troupe d'amuseurs publics, on retrouve Kody en maître de cérémonie (il y aura néanmoins des roulements). Un hilarant jeune homme d'origine congolaise ("Le premier Noir en prime time à la RTBF", rigolait un de ses complices lors de la conférence de presse de présentation), entertainer-né, très à l'aise dans un rôle qu'on croyait impossible à tenir pour un non-Américain. Il y a aussi Alex Vizorek, révélation Festival du Rire Montreux 2009, qui tourne depuis quelques temps avec un spectacle à l'humour intello relativement inédit chez nous. Ou encore James Deano, étonnant rappeur reconverti. Ces trois-là sont issus du collectif Kings of Comedy, une floppée d'autres viennent de l'Agence Tous rires, tandis qu'une série de jeunes talents ont été repérés ici sur scène, là sur casting. Points communs de ces personnalités très typées: une vraie fraîcheur, un ton moderne et une belle irrévérence. Ca ne sonne peut-être pas la fin de l'humour à accents, mais ça prouve qu'en Belgique francophone, on sait faire autre chose.

Le belge comme Eddy Show, 20.50 sur La Une.

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires