Largo Winch

22/02/11 à 08:54 - Mise à jour à 08:54

Finalement, le premier épisode des aventures de Largo Winch n'est pas vraiment moins mauvais que le second actuellement en salles obscures. Le héros de Jean Van Hamme n'a pas connu une adaptation réussie au cinéma. Même si on a voulu en faire un James Bond à l'européenne.

Largo Winch

© DR

A l'heure où le second épisode (très décevant) des aventures cinématographiques de Largo Winch déboule sur nos écrans, voici reprogrammé le premier, aucunement génial mais qui remplissait au moins son contrat de spectacle populaire. Jean Van Hamme, scénariste de la bande dessinée à succès qui est ici adaptée, se souvient que voici 20 ans déjà, un producteur et non des moindres (Serge Silberman) avait émis le désir d'en tirer un film qui serait "comme un concurrent français à la série des James Bond". Une idée visiblement toujours présente dans le film réalisé par Jérôme Salle, auquel d'importants moyens ont étés fournis.

Le thriller situé dans l'univers de la haute finance, et prenant pour vedette l'héritier d'un empire créé par son père adoptif, réussit à capter l'attention, et multiplie les scènes d'action percutantes. Mais l'accumulation de clichés finit par user un peu la formule... Tomer Sisley fait un Largo très convenable et assez charismatique. Kristin Scott Thomas brillant très logiquement dans un personnage de femme d'affaires impitoyable qu'elle maîtrise à la perfection.

Largo Winch, 21.05 sur La Trois.

Film d'aventures de Jérôme Salle, avec Tomer Sisley, Kristin Scott Thomas, Miki Manojlovic. 2008.

Louis Danvers

En savoir plus sur:

Nos partenaires