La Voie de Carla

24/09/10 à 08:22 - Mise à jour à 08:22

Pendant un an, les réalisateurs ont suivi Carla Bruni sur les chemins de ses engagements. Un documentaire qui ne veut pas polémiquer sur le personnage, mais qui intrigue par le caractère quelque peu fascinant de la dame.

La Voie de Carla

© RTBF

Un an dans les contraintes et les joies de la vie de première dame de France, voilà l'immersion que propose ce documentaire inédit exceptionnel consacré à Carla Bruni. Joli coup pour la RTBF que cette diffusion en primeur (il s'agit d'un film français), au moment où l'ancien top model émet un bourdonnement peu commun au sein du landerneau médiatique.

D'abord, il y a ce film avec Woody Allen, dans lequel on la dit si mauvaise que le réalisateur américain voudrait l'en expurger (quand d'autres bruits font état de son immense talent d'actrice). Ensuite, il y a la presse iranienne qui la traite de prostituée parce qu'elle soutient une femme adultère condamnée à mort. Et puis, il y a cette biographie non autorisée qui prétend que la chanteuse est accro au scalpel et que sa fondation (destinée à lutter contre les inégalités sociales par le savoir) est bidon. Son auteure, Besma Lahouri, jure qu'elle n'a pas voulu écrire un livre sulfureux sur la vie privée de Carla Bruni. Mais qu'il fallait faire entendre une voix un brin dissonnante dans le concert de louanges que l'on chante à l'épouse Sarkozy tous les jours.

Timide Nicolas

La voie de Carla ne dénote pas dans le choeur, et tresse encore des lauriers à la belle, du genre "comme d'habitude, Carla a beaucoup travaillé en amont de..." Il n'empêche que les images captées par la caméra de Marc Berdugo sont fascinantes, et exaltent l'envoûtement que l'on ressent face à un tel personnage. Toujours parfaite, sachant exactement comment se comporter en toute circonstance, subtil dosage de spontanéité et de retenue, Carla Bruni est une femme caméléon à l'assurance étonnante. L'inverse de son époux, qui s'efface à ses côtés, presque gêné, mal à l'aise, écrasé par la présence de sa moitié. On lui doit les scènes les plus intéressantes de cette hagiographie.

La voie de Carla, 20.50 sur La Une.

Documentaire de Marc Berdugo et Frédéric Fougea.

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires