La production télé en Communauté française, un secteur "sclérosé"

12/01/11 à 13:19 - Mise à jour à 13:19

Il n'existe quasiment que deux acteurs dans le secteur de la production télévisuelle en Communauté française: la RTBF, et RTL-TVI, qui fait toujours appel à la même boîte de production privée. Du coup, les petits acteurs indépendants n'ont aucun moyen de trouver leur place.

La production télé en Communauté française, un secteur "sclérosé"

© DR

Le secteur télévisé en Communauté française est "sclérosé et délaissé", estime Martin Smets du CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) dans les colonnes du quotidien Le Soir. Le chercheur a publié une étude sur l'état de la production télévisuelle indépendante en Communauté française, et, selon lui et comparé à la Flandre, le secteur est très peu développé.

Le secteur est même sclérosé, estime-t-il. "Il est très difficile pour un producteur indépendant de se faire une place sur ce marché car vous avez la RTBF qui ne fait quasiment pas appel à de la production indépendante. De l'autre côté, vous avez RTL-TVI qui a recours à la production externe mais fait quasiment toujours appel à la même société, Keynews de Boris Portnoy", détaille-t-il. La production externe est un moyen, selon le chercheur, "de vivifier la grille des programmes, d'apporter de l'air frais et de la créativité".

Le contraste avec la Flandre où la production indépendante est très dynamique est saisissant, selon lui, car "le gouvernement flamand a autorisé la VRT à sous-traiter la production", ce qui a "dynamisé tout le secteur", faisant apparaître "sur le marché une vingtaine de maisons de production qui se sont spécialisées dans ce créneau".

Les producteurs indépendants en Communauté française sont confrontés à "la taille du marché et sa perméabilité aux chaînes françaises. C'est difficile pour un producteur de rentabiliser une émission sur un territoire si petit, où l'audience est si fragmentée", ajoute-t-il. "Il faudrait une troisième grande chaîne pour dynamiser le paysage", avance-t-il comme solution.

Focusvif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires