L'empreinte de l'ange

27/05/11 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

L'épatante Catherine Frot s'en donne une nouvelle fois à coeur joie face à Sandrine Bonnaire, dans ce joli film signé Safy Nebbou. Où il est question d'une femme qui, en allant rechercher sa fille à un anniversaire, tombe nez à nez avec une autre enfant qu'elle croit reconnaître comme étant une autre de ses filles décédée plusieurs années auparavant.

L'empreinte de l'ange

© DR

Catherine Frot est décidément une actrice formidable! Virtuose et discrète à la fois, d'une précision diabolique et d'une audace la poussant parfois vers les rôles les plus délicats à jouer, elle nous éblouit une fois de plus dans le film de Safy Nebbou. Son personnage, Elsa, est une mère de famille en apparence normale, qui vient rechercher son fils Thomas à une fête d'anniversaire où il était invité.

Y remarquant une petite fille de 6 ans, elle tombe en arrêt. Et pour une raison qui nous échappe, elle ressent une soudaine évidence: cette enfant est la sienne! Très vite, Elsa s'immiscera dans la vie de Lola et de ses parents, qui prendront progressivement conscience de ses manoeuvres et de son obsession tournant à la menace...

Une bien trouble affaire, et un bien trouble portrait, remarquablement filmés par Nebbou et encore plus remarquablement animés par une Catherine Frot extraordinaire. Nous assistons, inquiets et fascinés, à la plongée irréversible d'Elsa dans ce qui apparaît comme une dérive mentale... mais peut-être pas seulement. Car bien des surprises, bien des ambiguïtés sont semées dans le scénario complexe et limpide d'un film tenant à la fois du drame familial et du thriller à suspense. Face à Catherine Frot, Sandrine Bonnaire (la mère de Lola) signe elle aussi une prestation mémorable. Le duel des deux femmes prenant des accents hallucinants que nous nous garderons bien de dévoiler ici...

L'empreinte, 20.35 sur France 2.
Drame de Safy Nebbou, avec Catherine Frot, Sandrine Bonnaire, Wladimir Yordanoff. 2007.

Louis Danvers

Nos partenaires