L'Échange (Changeling)

21/10/11 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Le grand Clint Eastwood s'entoure d'Angelina Jolie et de John Malkovich pour ce joli récit aux accents résolument féministes.

L'Échange (Changeling)

© RTBF

Angelina Jolie interprète ici le personnage de Christine Collins, jeune mère élevant seule son fils, dans le Los Angeles de la fin des années 20. Un jour qu'elle est partie à son travail d'opératrice de central téléphonique en laissant l'enfant à la maison, elle ne le trouve plus à son retour. Folle d'inquiétude, elle prévient la police, et une enquête est lancée, qui prendra des mois. Mais quand on lui amènera un gamin prétendant être son fils disparu, Christine l'accueillera tout en sentant un doute monter en elle. Un doute terrifiant, car elle est convaincue que le jeune garçon n'est pas celui qu'il dit être, et que son vrai fils est toujours quelque part, en danger peut-être... Comment une mère surmonte un sentiment initial de culpabilité pour entamer une quête qui la mènera très loin, comment les autorités résistent à cette soif de vérité et multiplient les erreurs, et même pire, L'Échange le narre de manière implacable, et avec une émotion d'autant plus forte qu'elle est longtemps retenue. Le style de réalisation classique épuré d'Eastwood fait une fois de plus merveille, dans une reconstitution d'époque soignée. Mais si le cadre du L.A. des années 20 est efficacement recréé, ce qui intéresse Clint est surtout la mentalité dominante en ces temps-là, avec ses préjugés visant les femmes seules, les femmes indépendantes, les femmes au travail, les femmes qui ne se laissent pas faire et réclament leurs droits. Un contexte propice à un récit aux accents résolument féministes, et aussi à une belle performance de la part d'Angelina Jolie.

Louis Danvers

L'ÉCHANGE, DRAME DE CLINT EASTWOOD. AVEC ANGELINA JOLIE, JOHN MALKOVICH, MICHAEL KELLY. 2008. ***

Nos partenaires