L'amour vache, ils reviennent

11/02/11 à 15:36 - Mise à jour à 15:36

"Ils reviennent!" La petite citadine Lili et son agriculteur d'amoureux, ceux qu'on avait vus dans l'Amour vache tout court. Et qu'on avait cru pouvoir descendre tant ça sentait les clichés ville-campagne. Mais non: cette suite apporte (presque) est une jolie petite comédie romantique, plutôt fraîche et bien foutue, qui nous donne l'occasio de rire avec elle plutôt que sur elle.

L'amour vache, ils reviennent

© DR

Une petite confidence, en passant: il nous arrive, à nous journalistes, de vouloir nous défouler. Et de choisir dans la pile de DVD qui nous arrivent chaque semaine un très mauvais téléfilm à chroniquer car c'est bien connu, on n'est jamais plus drôle que quand on dézingue quelqu'un ou quelque chose. Ce n'est pas bien mais c'est ainsi. L'an dernier, donc, quand L'Amour vache, premier du nom, nous était parvenu, nous nous attendions à nous moquer. Rien que le pitch jetait de l'huile sur le feu de notre méchanceté: une citadine précieuse exilée à la campagne rencontrait un agriculteur bourru et l'amour faisait pshhhit. On imaginait déjà les blagues à gros sabots, le vieux contraste forcé ville=superficialité, campagne=vraies valeurs.

Mais en fait, L'Amour vache, c'était bien. C'était drôle et pas cliché. Sans exaltation de la France des rillettes ni des villages sans étrangers ou homos et bourrés de petits vieux. Mignon et frais. Et porté par deux comédiens attachants. Cette suite poursuit sur cette lancée très contemporaine et connectée sur son époque, avec une héroïne Lili qui flippe à l'idée de s'engager pour de bon avec son homme, avec une ex-femme qui veut récupérer son enfant, et avec un couple d'amis qui, voyant l'horloge biologique tourner, décide de faire un bébé.

Qui trop embrasse mal étreint, cependant, et la multitude de thèmes abordés par ces aventures pastorales sont au mieux pas nécessaires, au pire trop superficiellement exploités. Reste une petite comédie romantique des plus sympathiques, qui ne nous aura pas donné l'occasion de rire d'elle, mais de rire avec elle.

L'amour vache, ils reviennent, à 20.15 sur La Une.

Téléfilm de Christophe Douchand, avec Thierry Neuvic, Delphine Chanéac, Laure Marsac.

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires