Jericho

02/07/10 à 12:44 - Mise à jour à 12:44

Il est de ces films dont on se dit qu'heureusement, il y a un début. Car à part l'idée de départ du scénario, il n'y a vraiment rien de bon à prendre dans cette série qui se veut dramatique et pleine de suspense, mais qui s'est bien loupée.

Jericho

© RTL

L'idée de départ interpelle: Jericho, petite ville d'Amérique profonde, se voit confrontée à la menace nucléaire suite à l'explosion d'une bombe atomique à quelques dizaines de kilomètres. Le pilote de la série nous plante donc cet intéressant décor dont le seul souci, finalement, réside dans des ficelles dramatiques épaisses comme des tuyaux d'arrosage.

On se dit, en parcourant le premier épisode, que rien n'a été négligé pour permettre à Jericho de durer en cas de succès, ce qui ne s'est pas avéré, d'ailleurs. C'est de bonne guerre: les créateurs de cette fiction paranoïaque post-11 septembre, au rang desquels on retrouve le gentil tâcheron Jon Turteltaub (et son délicieux Rasta Rocket), ont probablement connu l'anticipation de la page blanche.

Alors, entre clichés et prémices téléphonés, la série tourne rapidement au catalogue du parfait petit scénariste hollywoodien. Tout y est, notamment, bien entendu, les enjeux amoureux: le personnage principal, campé par Skeet "Billy Loomis de Scream" Ulrich, devra choisir, on le sent, entre son vieil amour, laissé en plan cinq ans auparavant, mais opportunément redevenue célibataire, et l'institutrice de l'école, rencontrée dans une opération de sauvetage d'enfants. Un mélange aussi artificiel qu'écoeurant, heureusement sauvé, on le disait en intro, par une bonne idée de départ.

Jericho, 20.15 RTL-TVI, Série.
Une série CBS Créée par Jon Turteltaub, avec Skeet Ulrich, Pamela Reed, Gerald McRaney.

G.V.

En savoir plus sur:

Nos partenaires