James Franco, l'homme aux mille visages

08/09/17 à 14:45 - Mise à jour à 14:45
Du LeVif Focus du 08/09/17

Acteur pluriel aux multiples casquettes, James Franco voit double dans The Deuce, la nouvelle série du créateur de The Wire David Simon et son collaborateur George Pelecanos. Portrait (forcément) éclaté.

En 2011, il présente la cérémonie des Oscars en compagnie d'Anne Hathaway et essuie une pluie massive de critiques. En cause? Son manque patent d'enthousiasme. Nonchalant, James Franco? Certainement pas. Un peu schizo plutôt, ou quelque chose comme ça, et carrément hyperactif. Un peu éparpillé aussi, donc peut-être pas forcément toujours à sa place. De ce fiasco retentissant, l'acteur bien sûr préfère rire, ironisant un peu plus tard à la télévision: "Vous dites que j'ai merdé aux Oscars. J'étais en fait au sommet de mon génie créatif. Il s'agissait d'un happening expérimental impliquant de somnoler dans un smoking." Bien plus qu'une simple boutade, cette déclaration résume au fond à elle seule la complexité du personnage, capable à la fois d'apparaître dans des blockbusters de type Spider-Man ou Alien: Covenant et dans les films les plus indés et fauchés qui soient, de prêter son nom au générique de drames auteuristes signés Gus Van Sant ou Wim Wenders et de faire le zozo dans des pantalonnades joyeusement régressives comme Pineapple Express ou The Interview.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires