In Treatment, au coeur de la psychothérapie

12/07/10 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Un psychothérapeute tout ce qu'il y a de plus classique est confronté aux confidences de ses patient(e)s.

In Treatment, au coeur de la psychothérapie

© RTBF

Que des mots. Un déluge de mots. De ceux qu'on crache comme un poison, qu'on vomit les nuits de biture, qui déchirent la gorge mais soulagent au fond. Les mots sont l'unique matériau ou presque d'In Treatment, Ovni de l'audacieuse chaîne à péage HBO, copie conforme d'une série israélienne répondant au doux nom de Betipul.

Pas d'action, un décor dépouillé (un canapé, un fauteuil, quelques bibelots), un lieu confiné (le cabinet d'un psychothérapeute) et des plans qui paraissent fixes au premier coup d'oeil. Cela pourrait être une très désagréable fiction claustrophobe et pinailleuse, mais In Treatment (En analyse, en français) se révèle au final être une série d'une grande finesse, extrêmement bien écrit, ciselée même, d'un réalisme troublant.

Nuances

Principe: Paul Weston, psychothérapeute tout ce qu'il y a de plus classique dans les méthodes (écoute-questionnement), reçoit à domicile. Durant toute la semaine, les patients se suivent et ne se ressemblent pas. Le lundi, il accueille Laura (Melissa George). Une séduisante jeune femme qui fait un tel transfert érotique sur son psy que celui-ci finit par être remué. Le mardi, c'est au tour d'Alex (Blair Underwood, vu également dans Dirty Sexy Money) de se faire asticoter par le thérapeute. Alex le G.I. qui revient d'Irak après une terrible bavure qui le hante mais dont il ne tire aucun sentiment de culpabilité. Mercredi, la jeune Sophie (L'Alice de Tim Burton Mia Wasikowska) s'assied à contre-coeur face à Paul. L'adolescente a les deux bras dans le plâtre (elle a été renversée par une voiture) et l'assurance lui réclame une expertise psychologique. Le jeudi c'est le jour de Jake et Amy (Josh Charles et Embeth Davidtz), un couple confronté à l'arrivée d'un bébé et qui se remet complètement en question suite à cette nouvelle.

Enfin, le vendredi, le psy va lui-même consulter. Et il en a des choses à confier, avec ce qu'il entend la semaine et qui le travaille jusque dans la nuit, et son mariage qui prend l'eau comme un vieux bâteau-passoire. Paul, si précautionneux quand il s'agit de parler à ses patients, si doux et apaisant, se met à rugir, à gronder face à sa femme (sensationnelle Michelle Forbes, qui incarnait récemment une des dangereuses créatures de True Blood) qui lui reproche son absence et entame une liaison.

Gabriel Byrne (remarqué au cinéma dans L'homme au masque de fer, Ennemi d'état et Usual suspects) confirme son grand talent pour la nuance dans cette série exigeante et, revers de la médaille, pas toujours facile à regarder.

In Treatment, 22.45 sur La Deux, Série.
Une série HBO, créée par Hagai Levi. avec Gabriel Byrne, Blair Underwood, Mia Wasikowska.

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires