Imagine: John Lennon, et John Lennon, the last day

08/12/10 à 09:27 - Mise à jour à 09:27

Andrew Solt a pu mettre la main sur des centaines d'heures d'archives personnelles du génie de Liverpool. Il en tire un passionnant documentaire proposé par La Deux, dans le cadre d'une soirée spéciale consacrée à John Lennon.

Imagine: John Lennon, et John Lennon, the last day

© DR

Si nous cotons à 4 étoiles ce documentaire d'Andrew Solt, c'est moins pour sa construction biographique assez classique bien que fouillée, que pour le sujet qu'il aborde. Un sujet au génie aussi inépuisable que légendaire, probablement l'une des plus grandes figures de la culture populaire contemporaine. Cela fait désormais 30 ans que John Lennon s'est éteint, touché le 8 décembre 1980 devant son appartement new-yorkais par la folie révolvérisée de Marc Chapman.

Le film démarre sur un plan aérien, en mouvement vers l'immense demeure où l'ancien Beatles prépare, au début des années 70, l'album Imagine sur lequel figurera l'incontournable chanson éponyme. Une chanson qui sera considérée comme l'une des plus belles jamais écrites. Et qui représente bien l'idéal de paix qui habite alors Lennon et la femme qui partage désormais sa vie, Yoko Ono.

C'est elle qui a permis au producteur David L. Worper et au réalisateur Andrew Solt de mettre la main sur des centaines d'heures d'archives souvent inédites. Ils en tirent un documentaire fourmillant d'informations sur John Lennon, de son adolescence à la formation des Beatles, de ses liens avec ses fils, ses fans, Paul McCartney ou l'engagement politique.

Mais on ne peut qu'être (très illégitimement avouons-le) frustré quand le clap de fin retentit sur cette heure 40 d'évocation, alors qu'il en aurait peut-être fallu dix pour nous rassasier! Surtout quand on ne connaît de Lennon que l'immensité de ses compositions et qu'entrer un peu dans sa vie donne l'impression de rattraper quelque chose d'essentiel.

Car il est également question, en filigranes, de sa finesse, de son humour et de son sens de la provocation qui pose ici moult questions. Difficile, quand on a l'amour de la musique chevillé au corps, de ne pas vibrer avec les milliers d'admirateurs venus rendre un dernier hommage au génie de Liverpool au son d'All you need is love. Comme il se doit, la RTBF rend un hommage appuyé à l'artiste, diffusant dans la foulée, à 22.00, un autre documentaire intitulé Lennon The Last Days. On ne peut d'ailleurs pas soupçonner la force de l'admiration ertébéenne pour John et ses acolytes des Beatles: Classic 21 n'est-elle pas à elle seule un hommage géant en continu?

Imagine: John Lennon, 20.05 sur La Deux.
Documentaire d'Andrew Solt.

John Lennon, the last day, 22.00 sur La Deux.
Documentaire.

Guy Verstraeten

En savoir plus sur:

Nos partenaires