Hep Taxi! - Ramzy Bédia

05/10/12 à 15:42 - Mise à jour à 15:42

Avec Ramzy, on se sent toujours un peu coupable. Comme au comptoir d'un McDo, quand on sait parfaitement que son corps réclame mieux.

Hep Taxi! - Ramzy Bédia

© RTBF

ÉMISSION PRÉSENTÉE PAR JÉRÔME COLIN.
Ce dimanche 7 octobre à 22h45 sur La Deux.

Avec Ramzy, on se sent toujours un peu coupable. Comme au comptoir d'un McDo, quand on sait parfaitement que son corps réclame mieux. Mais qu'on s'en fout un moment, parce que ça goûte bon. Ramzy n'est pas light, c'est certain, on rit souvent gras, des taches de cocktail sur la cravate. Mais l'image de pitre inintéressant qu'il véhicule parfois auprès d'une partie de l'intelligentsia télévisuelle nous semble assez injuste. À l'école de la répartie qui claque, le garçon gère, et règne facile dans son style, celui d'une génération banlieusarde ayant inscrit l'humour des cités, axé sur la vivacité des échanges, dans le mainstream. Et on ne mesure pas toujours l'importance de cette évolution sur les mentalités francophones...

Cela fait un moment qu'il est sur le devant de la scène. De plus en plus émancipé du duo qu'il formait avec Eric, la grande tige aux longs bras poursuit son bonhomme de chemin, après Canal, la scène et les outrages du début (La Tour Montparnasse infernale, régal d'ovni régressif, ou la très inégale série H). Certes, Eric Judor, le complice de toujours, semble s'engager sur des chemins artistiquement plus tortueux (la série Platane, Wrong de Quentin Dupieux, avec qui le duo avait monté l'incroyable Steak) et Ramzy Bédia n'a pas encore connu, en solo, le grand succès qu'il attend probablement. Le film qu'il défend en ce moment, Les seigneurs, avec son rutilant casting Enfants de la télé, ne devrait d'ailleurs pas le hausser sur les marches de la reconnaissance. Mais rien ne dit qu'à la manière d'un Omar Sy, il ne recevra pas un jour la proposition qui tue. À Jérôme Colin, dans son studio mobile, de nous en faire découvrir un peu plus sur le personnage.

Nos partenaires