Hep Taxi! - Louis Chédid

11/03/11 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

T'as la classe, Louis, fils de feue Andrée et père de bien vivant Mathieu. Le genre de classe qui fait que tu peux aller recevoir le macaron de l'Orde van de Brusselse Moestasje dans un troquet et taper la causette avec Marcel, son président, sans avoir une seconde l'air d'un clampin.

Hep Taxi! - Louis Chédid

© RTBF

Ce truc en plus qui fait que l'on t'écoute, même quand tu n'as rien à dire. Cette manière d'égréner les événements de ton époustouflante carrière sans qu'on te prenne pour un vantard. Non, franchement, Louis, t'as beau pas être beau (et encore, ça se discute), des clients comme toi, on en veut bien tous les jours dans le taxi de Jérôme Colin. Cette fois, il t'a emmené casser la croûte au Rouge Tomate -parce que t'as la fourchette 4 étoiles. Mais le journaliste ne t'a pas baladé de poncifs en clichés sur Bruxelles puisque cette ville, tu la connais. Tu y a tourné des clips: c'était la seule ville du monde où on pouvait simuler un casse dans une banque sous l'oeil des caméras. Et surtout, tu y as étudié à l'INSAS, tu voulais réaliser des films. C'est marrant: tu dis que l'art complet c'est le cinéma et que l'art ultime c'est l'écriture (la littérature, s'entend), et te voilà chanteur. Ceci dit, on ne va pas te blâmer: on t'écoute avec bonheur même quand tu dis des choses un peu naïves qu'on accepterait difficilement chez les autres. Du genre "On ne dit jamais assez aux gens qu'on aime qu'on les aime." Eh ben voilà, Louis Chedid, on t'aime.

HEP TAXI! - LOUIS CHEDID, PRÉSENTÉ PAR JÉRÔME COLIN.

Ce dimanche 13 mars à 22h50 sur La Deux

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires