Grossesse high-tech ou accouchement naturel, quel choix?

15/02/13 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Si la grossesse n'est pas une maladie, la future mère est une patiente. Monitorings, échographies en 3D, IRM prénataux, analyses génétiques sur des foetus...

Grossesse high-tech ou accouchement naturel, quel choix?

© Telekult/Thomas Henkel

DOCUMENTAIRE DE SIBYLLE SMOLKA ET STEFANIE SCHMID-ALTRINGER. ***

Ce mardi 19 février à 20h50 sur Arte.

Si la grossesse n'est pas une maladie, la future mère est une patiente. Monitorings, échographies en 3D, IRM prénataux, analyses génétiques sur des foetus... Une incroyable batterie d'examens peut jalonner aujourd'hui le parcours de la femme enceinte. Si les progrès technologiques sauvent bien évidemment des vies d'enfants et de mamans, certains spécialistes s'inquiètent de la médicalisation excessive et parfois anxiogène entourant les accouchements. C'est le sujet de ce documentaire qui ouvre une soirée tout entière dédiée à la maternité. Précédant un docu sur les prématurés et un autre où deux femmes racontent avec humour leur vie le ventre rond, Grossesse high-tech ou accouchement naturel, quel choix? confronte sages-femmes, obstétriciens et autres spécialistes sur la question. Se demande, de Paris à Leipzig en passant par Londres, si la multiplication des interventions ne perturbe pas le développement normal de l'enfant. Souligne que 20 % des accouchements en France se font par césarienne. Qu'en Allemagne, 1,5 % d'entre eux a encore lieu à domicile ou dans une des 130 maisons de naissance. Ou encore que la peur prolonge les contractions et pousse à l'usage de médicaments. Un docu qui fait réfléchir en ces temps où le processus naturel de l'accouchement est plus que mis à mal.

En savoir plus sur:

Nos partenaires